Fiv1 ter/ICSI 1- journal de bord – la stimulation

J’écris ce journal de bord pour avoir une trace pour la suite, pour me rappeler des petits détails et de mon ressenti (d’où l’abondance de détails). Et si au passage ça peut aider certaines par la suite, de voir un exemple de FIV au jour le jour avec ces effets indésirables (ou non) et autre, ce sera une chose positive 🙂

Oromone 2mg matin et soir, début le 4/10. Troubles du sommeil, et de l’humeur. Je suis sur les nerfs en permanence, tout me gave, je ne supporte personne. Je me réveille plusieurs fois chaque nuit, suis réveillée avant le revrév, et pas mal de rêves cauchemardesques. Fatigue liée à ça. Pas de fringales particulière. Problèmes gastriques, les comprimés me pettent le bide une fois de plus. Mais je prends les devants et me fait prescrire un médoc chez mon médecin traitant.

Début des injections le samedi 13/10. 300UI de menopur. Pas d’effets secondaires particuliers pour ces deux premiers jours.

Petite frayeur : déjà le format ne correspond pas à ce qu’avait décrit la sage-femme. Elle avait parlé que la boîte contenait 7ampoules de solvants et 7 flacons de poudre. Au final il n’a qu’un solvant et une poudre (bien plus facile au final).

Une boîte correspond donc à deux jours de traitement. Mais les seringues sont étranges, beaucoup de bulles quand on veut la remplir, on a donc dû mal à être sûr de la quantité qu’on va injecter. Résultat : le 2e jour j’ai trop de produit, ce qui veut dire que la veille je n’avais qu’une dose d’environ 250-275… (Ouais en plus les graduations sont cheloux).

Pour les prochaines, je remplirai direct les deux seringues, pour être sûr d’avoir la bonne quantité !

Côté effets indésirables : le 3e jour ils sont violents. La fatigue est intense, et surtout j’ai d’énormes douleurs articulaires et musculaires. C’est dans les effets secondaires possibles, mais tellement rare qu’on a pas le pourcentage d’occurences.

Ça diminue ensuite, après une semaine de traitement les douleurs sont plus faibles et supportables. Même si je galère à faire du sport (je vais a l’allure d’une mamie sur mon velo) ou prendre appuie sur mes mains (pour le sport de chambre 😂)

1er contrôle le jeudi 18/10. Ça pousse pas… Il y a 10 follicules mais le seul mesuré est à 6. Elle ne mesure pas les autres. On me dit « ça a pas encore vraiment démarré ». J’ai encore des saignements ce jour-là, mes règles étaient vraiment bizarres (2 semaines de saignements) Pourtant on ne m’augmente pas la dose de menopur. Ça doit être bon signe, car au final même s’ils sont petits, les follicules sont de taille homogènes.

Lundi 22/10 : 2e contrôle. Ça pousse ! À gauche 6 follicules. À droite : entre 6 et 8 , j’ai pas réussi à suivre tellement elle en trouvait ! Mais c’est une bonne nouvelle ! Ils sont entre 17 et 10 mm.

Appel de l’après-midi : il semblerait que mes hormones se soient emballées (en même temps pas de contrôle depuis jeudi c’est un peu long à ce stade de la stim’…). On me demande de faire la piqûre d’orgalutran au plus vite (mais avant 18h ça va être compliqué vu que je suis au travail moi…). J’aurais du anticiper ce midi et rentrer chez moi, car en fin de matinée j’ai bien vu que j’avais ma glaire pré-ovulation qui était là. J’espère que ça ne va pas tout fouttre en l’air que je ne puisse pas faire l’injection immédiatement. Du coup ponction jeudi finalement, dernière piqûre de menopur ce soir, orgalutran encore demain matin. Et demain soir déclanchement par ovitrelle+decapetyl.

J’espère que les plus petits follicules auront encore le temps de grandir et maturer… Parce que sinon on en aura pas tant que ça… Ça m’angoisse déjà…

On m’appelera demain pour me préciser l’heure exacte du déclanchement et de la ponction.

Et ponction le jeudi ça m’arrange pas, va vraiment falloir que j’arrive à gratter un arrêt maladie pour le vendredi (normalement ils en donnent pas) car la dernière fois j’étais clairement pas en état de bosser le lendemain…

Allez, dernière ligne droite… On croise les doigts pour que cette fois ça se passe bien.

Publicités

FIV1 TER – ça commence bien…

Après une semaine d’oromone (faite d’insomnies et d’humeur massacrante, une première avec ce médicament), ce matin j’avais ma 1e écho pour savoir quand commencer les injections.

J’arrive et vois que la salle d’attente de l’accueil est pleine à craquer… Très très mauvais signe plus de 45min après le début des enregistrements. Je patiente, il y a environ 30min avant que toutes les personnes arrivées avant moi soient appelées. Le retard commence à se résorber, on est plus beaucoup. Mais mon nom ne vient pas. Au bout d’un moment je vais voir la secrétaire pour lui signaler qu’on m’a apparemment zappée… Elle regarde, je suis pas sur la liste… Elle verifie donc dans mon dossier (super la confiance 😂), effectivement c’était prévu. Elle revérifie son listing et me trouve a 10h50, en Rdv externe (en gros je suis signalée comme faisant mon échographie chez mon gynéco de ville ..) bon elle prévient les sages-femmes de l’erreur. Apparemment il y avait pleins d’erreurs dans le planning ce matin, j’étais pas la seule. Elle en pouvait plus la pauvre secrétaire. Bon elle a quand même fait la remarque « ça doit être parce qu’ils ont pris trop de rdv, alors pour en rajouter ils trichent sur les heures » , ce à quoi j’ai quand même répondu que mon rdv je l’ai depuis septembre, et j’étais le 1e rdv inscrit dans le planning ce jour là donc non, c’était pas ça le problème pour mon cas.

Bon je vais en salle d’attente. Et j’attend encore 50min… Genre c’est une erreur de leur part, mais ils font passer les autres RDV quand meme avant moi !!!

Pendant l’écho elle voit que je suis pas au top de ma forme – ben c’est que j’ai un travail moi, donc même s’ils sont indulgent et tout, c’est pas super… « Ah vous travaillez, je vous fait le justificatif tout de suite ». Euh ben ouais on est en semaine, en pleine matinée, les chances que les patientes bossent sont quand même élevées…

Bref je poireaute encore pour voir la sage-femme pour le debrief – on commence les injections demain. Prochain rdv jeudi prochain. Bon là je demande « il est bien noté le rdv ? Pas qu’on me refasse le coup la semaine pro ! ». Et là elle me répond  » ah oui c’est moi qui ait fait les plannings hier, mais comme je voyais pas si vous faisiez le rdv ici ou non, dans le doute j’ai mis rdv externe »…. MAIS QUOI ???? Dans le doute on fait le contraire normalement ! Ou on appelle la patiente et on lui demande ! Et en plus j’ai toujours fait tous mes RDVs de contrôle au centre pma… elle ne s’est même pas excusée. Je ne sais même pas comment j’ai fait pour ne pas m’enerver sur le moment… La sidération de son comportement je pense… J’espère que les secrétaires vont bien l’allumer pour ce fiasco général…

On peut se dire « ça arrive », mais après le coup de la dernière FIV où ils ont « oublié » de noter qu’on devait faire la moitié en ICSI, j’ai du mal à être indulgente avec eux. Ça ne me rassure pas sur le bon fonctionnement de cet hôpital, je ne suis pas très en confiance…

Après cette tentative, si on doit y retourner il est clair qu’on va sérieusement regarder les autres centres, même si cela implique de faire de la route contrairement à aujourd’hui.

 

Bref ça a tué ma zen attitude !

 

Allez, c’est parti ! Croisons les doigts pour que cette fois ce protocole se déroule enfin correctement !

Rentrée PMesque

Ce matin avait lieu le RDV avec une sage-femme pour planifier notre FIV1 ter FIV ICSI 1. Et discuter de l’impact de la prostatite de mon mari sur la suite des événements.

J’ai eu la même sage-femme que les autres fois, qui est vraiment très sympa et prend bien le temps de tout expliquer et noter en détails.

Cette fois-ci l’homme pouvait m’accompagner, et de toute façon avec l’histoire de la prostatite je lui aurais pas laissé le choix 😁

On a rapidement évoqué ce problème, la sage-femme a donc appelé une des biologistes pour voir avec elle ce qu’il était nécessaire de faire.

Elle a donc préconisé de faire une semaine après la fin du traitement (dans 3 semaines donc) : spermoculture+spermogramme+ECBU. Si tout est ok pas de soucis, si pas guérit, on avisera et il faudra faire une échographie. Vu qu’on est en ICSI, pas besoin de délais pour enchaîner avec la prochaine tentative (si les résultats sont ok bien évidemment, et c’est le plus probable de ce que j’ai compris, vu qu’il n’a plus de symptômes).

Si tout se passe bien donc, dans un mois jour pour jour début du traitement :

Oromone pendant environ 1 semaine, puis echo de contrôle pour savoir quand commencer les injections.

Petits changements côté piquouzes :

Exit le fertistartkit, et bonjour le menopur (je vais les avoir tous testé 😂).

Pour le déclanchement, pour plus de fun c’est double dose : ovitrelle le vieux copain + decapetyl le petit nouveau en supplément. Tout ça pour espérer améliorer la maturation des ovocytes.

Je vais donc pouvoir profiter de mon mois de septembre tranquillement sans autres RDV, avec le Festival du Film Fantastique de Strasbourg qui débute dans deux semaines (record à battre : 21 films en 10 jours tout en travaillant la journée 😂).

Mes cours de Coréen qui commencent le 25 septembre (j’ai a la fois hâte et peur de ce qui m’attend^^)

Je lis beaucoup aussi pour alimenter mon blog littéraire en parallèle (j’ai supprimé le lien, vu que cet autre blog n’est pas anonyme, pas que des amis tombent sur celui-ci par erreur en cherchant l’autre. Mais vous pouvez toujours me demander le lien si ça vous intéresse 😉 )

Bref je ne m’ennuie pas c’est sûr, et croyez-moi, la PMA ne me manque pas du tout !

Passez une belle rentrée 😉

FIV1 #5 – 3e contrôle

Je ne pensais pas faire un article par contrôle, mais finalement avec le stress du début et le démarrage un peu lent, et bien y a du changement à chaque RDV.

L’homme a gentiment proposer de faire taxi ce matin car son emploi du temps était plus souple aujourd’hui (c’est quand même plus agréable que le vélo à une heure précoce^^), c’est vrai que le temps passe plus vite quand on est accompagné.

La prise de sang s’est très bien passée, j’ai rien senti alors que j’appréhendais un max vu le gros bleu sur ma veine (et difficulté à piquer l’autre bras pour cause de tatouage). l’infirmière était très sympa, on a d’ailleurs discuté de Tolkien et légendes médiévales quand elle a vu mon tatouage (elle a essayé de voir si elle trouvais la veine, mais a quand même préféré piquer dans le bleu au final).

J’ai une le droit à une nouvelle salle pour l’écho. Ca devait être la salle de luxe : la sage-femme avait un bureau, y’avait de l’espace et même de la musique douce en fonds. A côté l’autre salle c’est un placard à balais !

Du coup rentrons dans le vif du sujet : ça pousse ENFIN ! A gauche : 6 follicules (un de 17, celui qui est là depuis le début, et les autres entre 12 et 8 il me semble). Et miracle : à droite aussi ! 3 (ou 4 j’ai un doute alors on va dire 3) de 7-8 (et deux petits).

« Bel endomètre » triple couches à 10,4.

Alors on va dire que c’est psychologique, mais depuis samedi soir, j’ai piqué uniquement le Gonal F côté droit du ventre. J’avais déjà remarqué pendant la stim’ pour les IACs qu’en général le côté où je piquais influait sur la croissance. Peut-être que je me fais des films, mais la semaine dernière je piquais essentiellement à gauche (car mon ventre est moins ravagés par de cicatrices de vergetures de ce côté-là), et bien ça ne poussais qu’à gauche. Je me force à piquer à droite, ça se réveille à droite. J’ai du mal à croire à une coïncidence à force 😉

Du coup je me dis, bon ça met du temps à démarrer (on est à 10 jours de stim’) mais c’est pas grave. Jusqu’à l’appel pour me dire la suite…

Résumé de l’appel : ça pousse pas, on a un beau follicule, alors on tente une IAC jeudi.  On va pas vous gâcher une tentative pour 1 follicule. On avait 2 choix, soit on arrête tout, soit on tente l’IAC, alors avec l’équipe on s’est dit autant tenter l’IAC pour ne pas avoir fait ça pour rien…

Je leur ai demandé si on ne pouvait pas poussez les autres (vu que merde y’en a un bon nombre qui s’est réveillé), mis elle m’a répondu qu’on avait déjà augmenté la dose 2x, donc non fallait pas espérer.

Je suis en colère, car à mon avis, samedi ils pouvaient déjà voir que ça puait, donc je vois pas l’intérêt d’avoir augmenté la dose pour ça… Je sens aussi qu’ils vont refuser qu’on enchaine à nouveau sur le prochain cycle du coup ça nous ramènera à avril. Et forcément c’est jamais rassurant pour la suite, même si j’ai l’impression que c’est surtout un problème de dosage qui a fait capoter ça…

Bref je pleurerais bien un coup si je n’étais pas au boulot….

 

Démarrage des hostilités !

On a une putain de date approximative de FIV 1 !!!!

Je croyais que ça n’arriverait plus !!!

Début des hostilités au prochain cycle, on table sur des règles le 07/02 (le lendemain de mon retour de notre weekend en amoureux en Suède), on débute donc la prise d’Oromone le 04/02 (en Suède donc, heureusement que c’est un comprimé).

Puis 1e écho de contrôle programmée le mardi 13/02 pour donner la date de top départ de la stimulation. On tablerait sur une ponction vers le 26/02. (Bon ça c’est le programme de départ).

 

La sage-femme était vraiment super, elle a bien pris le temps d’expliquer le déroulement, les différents traitements (le RDV a duré presque 1h!). Elle était vraiment à l’écoute, au top !

Au secrétariat par contre accueil inexistant en plein rush du matin. La sage-femme m’a dit qu’il fallait toujours s’annoncer, mais quand je suis arrivée avant le RDV, on m’a dit de m’assoir direct en salle d’attente sans prendre mon nom, du coup je n’étais pas dans la bonne salle d’attente ^^ rien de grave en soit mais bon.

Par contre elle m’a dit que y’a juste un jour d’arrêt, le jour de la ponction et c’est tout. Si jamais je sens que j’ai besoin de plus longtemps, faut que je négocie avec eux ? ou que j’aille voir mon médecin traitant ? Vu que quand je lis vos blogs, en général vous ne reprenez pas le travail de suite pour vous remettre de tout ça, j préfère être bien informée sur le sujet.

 

Reste plus qu’à prendre le RDV avec l’anesthésiste.

Et à décaler mes congés. Car là on serait en pleine stimulation, et je me vois mal me lever aux aurores et faire 16km de vélo aller-retour, alors que le centre est à coté de mon boulot, autant travailler quand j’ai les contrôles, et ne pas gâcher mes vacances ! Et garder les vacances pour la supposé période post-transfert/réussite ou échec. (même si en PMA on est jamais sur du timing bien évidement).

C’est parti mon kiki !

 

PS : le stress commence à monter du coup !

RDV FIV avec le Dr Hibou + EDIT

IMG_20170720_160308Désorientale – Négar Djavadi 

 

Hier soir avait donc lieu notre 2e RDV avec le Dr Hibou du centre de PMA, suite à l’échec des 4 IACs.

J’ai eu l’heureuse surprise de voir que le centre est au final à 5 min à vélo de mon travail (pas le même délire depuis notre appartement par contre). C’est un point positif pour la suite des événements, pour concilier PMA et travail un peu moins difficilement.

Bon je vous spoile de suite, je ne sais toujours pas les délais pour la FIV, car c’est la secrétaire qui gère le planning, donc elle en avait soit-disant aucune idée. Mais les échos que j’ai eu font peur (entre 6 mois et 1an j’ai déjà entendu …) Et ya pas d’autres alternative car seul centre du coin (ils ont le monopole total et s’opposent à l’ouverture d’une clinique privée…). J’ai demandé aux membres du groupe BAMP de ma région, pour avoir une estimation, mais je crois qu’elles viennent toutes du Haut-Rhin quasiment (donc suivies à Mulhouse). Une seule m’a répondu pour le moment, mais elle m’a dit qu’elle était en DPI donc pas les mêmes délais (elle a attendu 1 an dans son cas). Si y a des gens suivit au CMCO de Strasbourg qui passent par là, je suis preneuse d’infos 😉

On a le numéro pour s’inscrire, mais attention, on ne s’inscrit pas en FIV, mais sur la liste d’attente pour la FIV, déjà ça c’est pas spécialement bon signe je trouve ! Et si j’ai bien compris on ne peut s’inscrire qu’après le RDV avec le biologiste et la réunion d’information. Je sens que ça va être long.

On part donc pour une FIV c’est confirmé tout de même, avec 1/2 des ovocytes en FIV classique et 1/2 en FIV ICSI (apparemment protocole classique pour eux quand il n’y a jamais eu d’accroche et que le sperme est de qualité correcte à 1e vue)

Avant cela, une liste d’examens longues comme le bras nous attend (mais on fait les rdv FIV en parallèle).

Notamment pour moi une hysteroscopie (à faire chez mon gynéco si possible car sinon prise de rdv trop galère au centre de PMA pour trouver une date au bon moment du cycle sans prendre la pilule), et un RDV avec un spécialiste en hémostase car mon flux de règles  méga-abondant lui paraît quand même chelou…. (vous voyez la coupe menstruelle ? je dois la vider toutes les 2h les 3-4 premiers jours de règles). En fonction de cela on adaptera la stimulation le moment venu.

À cela s’ajoute un caryotype pour tous les deux (et en bonus spermo-culture et prélèvement vaginal).

Ah et sinon j’ai eu le droit à une echo-chattale forcément. M. savait pas ce qu’il devait faire c’était presque drôle, je lui ai dit moi je m’en fous, je suis plus à ça près XD du coup il avait les yeux rivés sur son portable.

J’ai donc une échographie « dans la moyenne basse – mais dans la moyenne tout de même », car elle y a vu une très légère adénomyose. Elle m’a dit que ce n’était rien de grave car minime, et qu’à ce stade ça ne pouvait pas expliquer nos problèmes.

Bon, je ne suis pas forcément rassurée vu qu’en lisant vos blogs j’ai souvent vu que ces petits trucs laissés de côté par les médecins « classiques » étaient au final souvent pris au sérieux quand vous alliez chez Hope après des échecs. Mais je me dis qu’on verra bien ce qu’il adviendra de cette 1e FIV, et on avisera suivant le résultat.

M. stresse déjà pour les caryotypes (li est d’une nature très stressé…) le pauvre va falloir qu’il se calme car elle table sur 2 mois pour les résultats, et forcément il faudra attendre de la voir pour les connaitre.

Voilà, heureusement que j’étais de très bonne humeur avant, car bon savoir que l’on va devoir attendre super longtemps ça me démoralise pas mal (mais on fera avec, y a pas le choix de toute façon).


EDIT

Finalement j’ai eu une réponse d’une personne du groupe BAMP, en gros c’est 1 à 2 mois pour le RDV biologiste (j’attends d’avoir la date avec le spécialiste en hémostase pour caler ça), et environ 3 mois entre le RDV biologiste et le début du protocole FIV. Donc on serait vers décembre (pas de risque que je sois sur le point d’accoucher le jour du mariage du coup ^^).

Apparemment on peut parfois négocier pour prendre le RDV biologiste et la réunion d’info et s’inscrire sur la liste d’attente tout de suite même si les RDV ne sont pas encore passés. Mais les secrétaires ont des consignes, donc pas sûr que ça passe encore.