Les poissards

2018, année de la truite.

Un de ces moments où tu te demandes pourquoi t’essayes encore de faire des trucs.

Un de ces moments où tu ne t’y attendais pas et boum tu te couches avec une grosse boule dans la poitrine, tu te réveilles plusieurs fois dans la nuit trempée de sueur sans comprendre vraiment pourquoi, et tu te réveilles avec toujours la même boule au cœur, encore plus intense que la veille, avec la seule envie de rester en PLS au fonds de ton lit et d’attendre que ta vie passe en mode accéléré jusqu’à une période plus faste. Mais non, tu dois te lever pour aller à ton boulot pourri. Alors tu te lèves bien malgré toi, tu prends ton vélo, tu arrives au travail et dégaines ton clavier pour soulager un peu ton cœur sur wordpress.


J’ai toujours été une grande poissarde (ça ne m’a même pas étonné de finir en PMA, je me doutais qu’une truc du genre arriverai). Je suis la nana, qui quand elle finit à 17h il commence toujours à pleuvoir à 17h01, et que quand elle change ces horaires à 17h30, la pluie attend désormais 17h31 pour débuter. Et s’arrête quand je suis devant le pallier de l’immeuble. Quand j’étais livreuse pendant mes études, il commençait à pleuvoir quand je tournais au coin de la rue et arrivais au local de livraison pour débuter ma soirée. Mes collègues ont commencé aussi à remarquer ce curieux phénomène. Mes collègues actuel l’ont aussi remarqué.

Depuis quelques semaines (vers octobre-novembre je crois), et après une année de thérapie, je disais au revoir au séances programmés avec ma psy (en sachant que je la reverrai surement tout de même au moment de la FIV), car je n’avais plus grand chose à raconter ou à décortiquer.

Les fêtes de fin d’années se sont bien mieux passées que les deux précédentes. Le cœur était moins lourd, malgré les cousins encore jeune de mon homme ou de mes neveux. Il y a eu un petit pincement au cœur bien-sûr, mais je me disais plutôt « j’ai vraiment hâte de vivre ça avec mes enfants » que « Est-ce qu’un jour je le vivrai ? ».

Je pense que ce sont la somme de toutes ces petites blessures, qui accumulées ont commencées à s’infecter, et à exploser hier…

La naissance de la fille de L., l’annonce de la grossesse de V. et sa femme. Et puis, je crois qu’il ne faut pas se mentir, mais dans la blogosphère, ces dernières semaines ont pu être éprouvantes pour celles qui sont toujours sur le quai. Je suis un peu sado-maso, je lis tous vos articles, mais aussi je me réjouis sincèrement des belles annonces de réussites et de naissances, car ça me rappelle que c’est possible malgré le parcours et les échecs endurés par vous toutes, et à quelle point j’ai envie de vivre cela. Et ça me rend heureuse pour elles de voir des copines de galères pour qui la roue tourne enfin (Je ne dis pas ça pour me donner bonne conscience, je le pense vraiment).

Mais à cela se rajoute 3 constatations :

  • Les naissances de ces dernières semaines coïncident avec celles qui ont eu de la réussite au moment où nos IACs se soldaient par des échecs.
  • Je crois que de celles qui sont arrivées au même moment que moi sur la blogosphère, je suis la seule qui reste le ventre vide. Niveau statistique, ça fait un peu peur. Mais en même temps ça fait des mois que nous n’avons rien pu tenter…
  • Si ça continue à ce rythme, on va s’approcher des 1 an sans aucune tentative de PMA, forcément le temps semble long et cette situation indéfinie…

Et puis à côté de cela, tous les petits problèmes du quotidien qui s’accumulent : une « promotion » qui n’a pas eu lieu, le traiteur pour le mariage qui annule, la voiture qui rend l’âme fin octobre, 2 mois sans voitures à galérer et ne pas en trouver d’autres, une voiture qui écrase le vélo stationné de mon homme, qui se retrouve donc sans aucun moyen de transport pour aller au boulot la semaine dernière.

Et puis, la goutte d’eau hier soir : la nouvelle voiture, achetée samedi, tombe en panne…. Alors qu’on a exprès mis un peu plus d’argent pour en avoir une fiable, qu’on s’est renseigné sur le modèle, que le carnet d’entretien était impeccable… Et qui plus est, le garage où on l’a acheté est à 100km. Et la voiture de démarre plus maintenant. On ne sait pas si on a juste la poisse (probable) ou s’ils nous ont arnaqué. On sait juste qu’on a de nouveau plus de voiture, et beaucoup de sous en moins. Qu’on a pas les moyens de payer des réparations de notre poche car on a un mariage a payé, et que la voiture était au maximum de notre budget. On ne sait pas comment on va se sortir de cette histoire.

Et pour couronner le tout, on vient de se rendre compte, que par erreur le vendeur a gardé notre exemplaire du « bon de commande », donc on a aucune preuve sur le prix, la garantie et l’état à l’achat, qu’il faut absolument qu’on le récupère avant diagnostique pour pas nous faire entuber s’ils venaient à ne pas être très honnête sur le SAV… (oui on se dit qu’on est très TRES cons, mais forcément c’est le papier dont on remarque l’absence que si on a un problème…).


Une année qui commence comme ça, et avec la poisse qui s’enchaine, j’ai du mal à me dire que le reste va bien se passer, que la FIV pourra bien se passer, que le mariage va bien se passer sans accroc. J’en ai marre d’enchainer les problèmes.

 

Publicités

La poisse de la prise de RDV

Ayant enfin un peu de temps, nous avons enfin décroché notre téléphone pour prendre les RDV pré-FIV. Nous nous attendions à délais long suite aux échos reçus mais en fait pas vraiment.

RDV pour la réunion d’information le 6 septembre, et RDV avec le biologiste le 14 septembre. Sauf que là l’histoire se complique.

Je suis à J1 aujourd’hui, donc je peux seulement prendre RDV pour l’hystéroscopie maintenant. Or quand j’appelle je note les RDV, elle me dit qu’avec le biologiste il faudra ramener tous les comptes-rendus-d’examens, y compris l’hystéroscopie. Ok, je raccroche.

J’essaye ensuite d’appeler mon gynéco pour faire l’hystéroscopie. Sauf qu’il part en vacances pile quand je devrais la faire… (et avant c’est moi).

Soit, je rappelle le centre PMA pour demander si par miracle ils ont une place pour que je puisse la faire ce cycle… Il est 16h03, répondeur, le service est fermé jusqu’au 19/08 pour congés d’été…. argh non mais sérieux ????? à 3 min près ???

La secrétaire de mon gynéco me rappelle ensuite, pour me dire qu’elle a discuté avec le gynéco, et qu’éventuellement ils peuvent voir si un de leur confrère d’une clinique peut la faire. je crois au miracle, mais elle me rappelle une 1/2 après pour dire que c’est trop juste car il faudrait faire un prélèvement avant pour vérifier si pas d’infection, et que du coup on a pas le temps….

D’ailleurs elle m’a dit que l’hystéroscopie diagnostique était sous anesthésie… euh on est d’accord c’est faux non ? on m’a jamais parlé de ça, c’est pour l’hystéroscopie opératoire l’anesthésie non ?

Donc deux solutions me restent

  • savez vous si je peux la faire dans une clinique privée ?
  • sinon j’appelle le 21 au matin le centre de PMA pour voir s’ils ont un créneau le jour même ou le lendemain XD

–> bon je sens que je vais devoir faire ça au cycle prochain, et du coup décaler le RDV biologiste 😦

 

Quand y a une nouvelle à la DRH…

A force de m’absenter grâce à notre chère loi travail, je suis souvent en contact avec ma DRH. J’avais donc une interlocutrice privilégiée depuis janvier pour tout ce qui concerne mes absences PMA. Elle avait l’air assez calée sur le sujet et connaissait tous les points de la loi. Et en plus elle était vraiment très gentille  🙂

Sauf que HORREUR, MALHEUR, elle a changé de service le mois dernier. Pour ce cycle d’IAC j’ai donc eu affaire à sa remplaçante.

Donc tout commence bien, je l’informe de ma 1e absence, elle me dit ok, n’oubliez juste pas d’envoyer le justificatif.

Je reviens du RDV et lui transmets donc mon attestation. Je reçois en retour un message qui me dit que le justificatif n’est pas valable, il faut soit un arrêt maladie, soit que je pose un RTT… bon je me dis que celle que j’aimais tant n’a malheureusement pas du transmettre les dossiers et donc elle ne savait pas que c’était dans le cadre de la PMA.

Je lui explique, le malentendu est dissipé. Elle me demande juste de mettre « PMA » ou autre mot dans le mail la prochaine fois pour que ça fasse tilt. On arrive à se mettre d’accord pour que je n’indique cela que dans le mail pour le justificatif, car quand j’informe en amont de mon absence mon chef est en copie (et il ne connait pas le motif exact).

Tout s’est bien passé jusqu’à ce que je reçoive ma fiche de paie ce jour…. Elle a mal enregistrée mes absences, et les a mis en « maladie payée », ce qui impacte donc mes RTT, le nombre de jour de maladie payés dans l’année, les tickets resto, la fiche de paie…

Alors que normalement c’est une « autorisation d’absence », qui compte donc comme du temps de travail effectif et n’apparait pas sur la fiche de paie (et donc n’impacte pas tout ce que j’ai mentionné au dessus).

Bref elle ne connait pas du tout la loi Travail et PMA, j’ai donc du lui expliquer moi-même …

 

EDIT : elle vient de me répondre en s’excusant mille fois, ce sera donc régularisé sur la fiche du mois prochain. J’espère que maintenant tout sera OK !

 

Quand t’as la poisse….

Bon en ce début de protocole IAC, forcément les prises de sang s’enchainent. Sauf que vu que j’ai 40 000 problèmes annexes à la PMA (principalement une hypersensibilité des muqueuses de l’appareil respiratoire –> rhinite chronique, sinusite fréquentes, asthme, etc…), et bien lundi, avec la prise de sang de J5, je me suis dit « bon on va en profiter pour faire la 2e prise de sang prescrite par le pneumologue pour faire une recherche poussée des allergies » (car oui mon problème évoqué plus haut est très rare à mon âge, donc il veut revérifier par d’autres analyses que ce ne sont pas « juste » des allergies (spoiler alert : ce n’est pas le cas^^))

donc lundi : double prise de sang (à jeun). 2 méga tubes prélevés. Je me sens horriblement mal et frôle le malaise, je mets 4h à m’en remettre. –> cela m’inquiète, je vais demande à mon médecin traitant un bilan sanguin car je soupçonne une anémie (je sors de mes règles hémorragiques, et ça m’est déjà arrivé. En plus je suis pas en super forme ces derniers temps).

Jackpot : une autre prise de sang à faire.

Mercredi matin : double prise de sang (toujours à jeun). 2 mega tubes +un normal, heureusement je tombe sur la nana du labo sympa, on blague un peu vu qu’elle commence à me connaitre (y a une 2e nana antipathique, heureusement je l’ai eu qu’une fois).

Mercredi après-midi : je reçois les résultats. Tout est ok sauf la vitamine D3/D4. Ferretine un peu juste, mais le fer hémique est normal. Par contre dans son méga bilan, elle a aussi re-testé la TSH (3e fois en 1an je crois) –> et bien pour la 1e fois , elle est top élevée. Je suis à 5.59mUI/L, alors que la limite est à 4.20. Et encore c’est la limite officielle, pour la 1e fois que je l’ai fait cette année je devais être à 3.5, mais au centre PMA, elle m’avait dit que c’était quand même un peu haut. On avait dosé une 2e fois et j’étais passé sous les 3, donc c’était dans les clous…

Bon bref, ça tombe bien, j’avais RDV chez le gynéco 2h après. D’ailleurs au passage, j’ai trois folliculles qui grandissent (à gauche un petit de 6, à droite un de 9 et un de 11) donc ça s’annonce pas mal pour l’IAC, a priori il y en aura deux de matures si ça continu comme cela.

Je montre donc les analyses à mon gynéco (vu qu’on m’avait précédemment testé la TSH dans le cadre de la PMA), les vitamines et la ferretine c’est rien de grâce et presque normal à la fin de l’hiver. Et donc effectivement pour la TSH c’est trop haut, mais elle n’est qu’un indicateur et le taux peu fluctuer, donc pour savoir s’il y a vraiment un problème, il faut maintenant doser la T3 et la T4, ainsi que les anticorps anti-TSH.

Donc devinez quoi, vendredi ce sera la 3e fois que je dois faire une double prise de sang………rahhhhhhhhhhhhhh bon au moins ce n’est pas à jeun ^^

Pouvez vous me laisser un peu de sang dans mon corps SVP ? je crois que j’en ai besoin….

J’espère vraiment que les résultats ne seront pas mauvais, car je commence à en avoir marre des problèmes de santé qui s’accumulent….

 

A celles qui auraient des problèmes de TSH, vous pouvez m’en dire un peu plus sur ce que cela entraine ? sur les problèmes de fertilité que ça peut engendrer ? les traitements, etc…