Débrief RDV PMA

Le miracle a donc bien eu lieu, nous avons eu RDV avec le Dr Hibou aujourd’hui !

Qui plus est via le service PMA (et pas en consultation classique) du coup on a rien payé (d’habitude c’est dans les 90€ à avancer). Et vu que ce n’était pas une plage de consultation normalement, et bien on a seulement attendu 10 min au lieu des 2h habituelles. Après la galère pour obtenir ce RDV, ça fait du bien !

Du coup Dr Hibou reprend notre dossier depuis le début, on lui donne les documents supplémentaires, et pour une fois elle a bien reçu la lettre de l’immunologue (miracle, à chaque fois ils perdaient les courriers au secrétariat…).

Juste des sérologies à refaire, mais sinon elle ne pense pas que c’est utile de refaire hystéroscopie ou hystérographie vu que tout était normal, et qu’il n’y a pas eu de problèmes suite à l’accouchement.

On confirme donc la prise d’aspirine pour le TEC, dès la prise de progestérone (normalement 48h après l’ovulation si je ne me plante pas) et non pas le jour du transfert vu que c’est un J5.

Ensuite elle me demande si ce TEC on le fait sur cycle naturel, vu qu’on a jamais abordé la question.

Donc là je réponds que je ne préférais pas vu que j’ai toujours des spottings, et ce n’est pas le cas sous traitement hormonal.

Elle me dit « oui vous n’auriez pas l’esprit tranquille ». Du coup on part sur un TEC sur cycle substitué (des patchs et pas des piqûres, ça va du coup).

Puis elle tique et ré-aborde la question des spottings…. Et finalement veut tout de même refaire une hysteroscopie pour vérifier que tout est ok….

Voilà donc je gagne un examen supplémentaire pas super agréable 😓 je m’en suis un peu voulu d’avoir parler des spottings du coup vu que ça retarde tout d’un bon mois au moins… Mais bon mieux vaut tout vérifier avant de se lancer me direz-vous.

Je dois donc prendre la pilule dès mes prochaines règles (vers le 20/10), pour pouvoir la passer plus facilement. Je n’ai pas réussi à avoir le secrétariat pour prendre RDV à l’hôpital (je rappellerai demain, à mon avis personne bosse le mercredi aprem…).

En fonction des délais annoncés, je verrai avec mon gynéco habituel. J’ai déjà appelé pour connaître les prochains créneaux, on serait sur début/mi-novembre. Ça va encore, mais y’a un dépassement d’honoraires de 100€, non pris en charge par la multuelle 😒 je l’avais payé la dernière fois pour ne pas attendre plusieurs mois.

Et une fois cet examen passé, on pourra officiellement s’inscrire sur la liste d’attente pour le TEC. D’après le Dr Hibou, vu qu’il y a Noël peu après le moment où l’on pourra s’inscrire, on devrait plutôt tabler sur un transfert en janvier-février…

Comme d’habitude, faut pas être pressé…

EDIT : RDV le 12 novembre pour l’hysteroscopie, c’est pas trop horrible comme délais.

FIV1 TER – ça commence bien…

Après une semaine d’oromone (faite d’insomnies et d’humeur massacrante, une première avec ce médicament), ce matin j’avais ma 1e écho pour savoir quand commencer les injections.

J’arrive et vois que la salle d’attente de l’accueil est pleine à craquer… Très très mauvais signe plus de 45min après le début des enregistrements. Je patiente, il y a environ 30min avant que toutes les personnes arrivées avant moi soient appelées. Le retard commence à se résorber, on est plus beaucoup. Mais mon nom ne vient pas. Au bout d’un moment je vais voir la secrétaire pour lui signaler qu’on m’a apparemment zappée… Elle regarde, je suis pas sur la liste… Elle verifie donc dans mon dossier (super la confiance 😂), effectivement c’était prévu. Elle revérifie son listing et me trouve a 10h50, en Rdv externe (en gros je suis signalée comme faisant mon échographie chez mon gynéco de ville ..) bon elle prévient les sages-femmes de l’erreur. Apparemment il y avait pleins d’erreurs dans le planning ce matin, j’étais pas la seule. Elle en pouvait plus la pauvre secrétaire. Bon elle a quand même fait la remarque « ça doit être parce qu’ils ont pris trop de rdv, alors pour en rajouter ils trichent sur les heures » , ce à quoi j’ai quand même répondu que mon rdv je l’ai depuis septembre, et j’étais le 1e rdv inscrit dans le planning ce jour là donc non, c’était pas ça le problème pour mon cas.

Bon je vais en salle d’attente. Et j’attend encore 50min… Genre c’est une erreur de leur part, mais ils font passer les autres RDV quand meme avant moi !!!

Pendant l’écho elle voit que je suis pas au top de ma forme – ben c’est que j’ai un travail moi, donc même s’ils sont indulgent et tout, c’est pas super… « Ah vous travaillez, je vous fait le justificatif tout de suite ». Euh ben ouais on est en semaine, en pleine matinée, les chances que les patientes bossent sont quand même élevées…

Bref je poireaute encore pour voir la sage-femme pour le debrief – on commence les injections demain. Prochain rdv jeudi prochain. Bon là je demande « il est bien noté le rdv ? Pas qu’on me refasse le coup la semaine pro ! ». Et là elle me répond  » ah oui c’est moi qui ait fait les plannings hier, mais comme je voyais pas si vous faisiez le rdv ici ou non, dans le doute j’ai mis rdv externe »…. MAIS QUOI ???? Dans le doute on fait le contraire normalement ! Ou on appelle la patiente et on lui demande ! Et en plus j’ai toujours fait tous mes RDVs de contrôle au centre pma… elle ne s’est même pas excusée. Je ne sais même pas comment j’ai fait pour ne pas m’enerver sur le moment… La sidération de son comportement je pense… J’espère que les secrétaires vont bien l’allumer pour ce fiasco général…

On peut se dire « ça arrive », mais après le coup de la dernière FIV où ils ont « oublié » de noter qu’on devait faire la moitié en ICSI, j’ai du mal à être indulgente avec eux. Ça ne me rassure pas sur le bon fonctionnement de cet hôpital, je ne suis pas très en confiance…

Après cette tentative, si on doit y retourner il est clair qu’on va sérieusement regarder les autres centres, même si cela implique de faire de la route contrairement à aujourd’hui.

 

Bref ça a tué ma zen attitude !

 

Allez, c’est parti ! Croisons les doigts pour que cette fois ce protocole se déroule enfin correctement !

Rentrée PMesque

Ce matin avait lieu le RDV avec une sage-femme pour planifier notre FIV1 ter FIV ICSI 1. Et discuter de l’impact de la prostatite de mon mari sur la suite des événements.

J’ai eu la même sage-femme que les autres fois, qui est vraiment très sympa et prend bien le temps de tout expliquer et noter en détails.

Cette fois-ci l’homme pouvait m’accompagner, et de toute façon avec l’histoire de la prostatite je lui aurais pas laissé le choix 😁

On a rapidement évoqué ce problème, la sage-femme a donc appelé une des biologistes pour voir avec elle ce qu’il était nécessaire de faire.

Elle a donc préconisé de faire une semaine après la fin du traitement (dans 3 semaines donc) : spermoculture+spermogramme+ECBU. Si tout est ok pas de soucis, si pas guérit, on avisera et il faudra faire une échographie. Vu qu’on est en ICSI, pas besoin de délais pour enchaîner avec la prochaine tentative (si les résultats sont ok bien évidemment, et c’est le plus probable de ce que j’ai compris, vu qu’il n’a plus de symptômes).

Si tout se passe bien donc, dans un mois jour pour jour début du traitement :

Oromone pendant environ 1 semaine, puis echo de contrôle pour savoir quand commencer les injections.

Petits changements côté piquouzes :

Exit le fertistartkit, et bonjour le menopur (je vais les avoir tous testé 😂).

Pour le déclanchement, pour plus de fun c’est double dose : ovitrelle le vieux copain + decapetyl le petit nouveau en supplément. Tout ça pour espérer améliorer la maturation des ovocytes.

Je vais donc pouvoir profiter de mon mois de septembre tranquillement sans autres RDV, avec le Festival du Film Fantastique de Strasbourg qui débute dans deux semaines (record à battre : 21 films en 10 jours tout en travaillant la journée 😂).

Mes cours de Coréen qui commencent le 25 septembre (j’ai a la fois hâte et peur de ce qui m’attend^^)

Je lis beaucoup aussi pour alimenter mon blog littéraire en parallèle (j’ai supprimé le lien, vu que cet autre blog n’est pas anonyme, pas que des amis tombent sur celui-ci par erreur en cherchant l’autre. Mais vous pouvez toujours me demander le lien si ça vous intéresse 😉 )

Bref je ne m’ennuie pas c’est sûr, et croyez-moi, la PMA ne me manque pas du tout !

Passez une belle rentrée 😉

Compte rendu de tentative de FIV

C’est quand on se dit justement qu’on a pas forcément envie de connaitre tous les détails pour le moment, qu’on finit par les recevoir par la poste.

Je vous confirme, je n’avais pas envie de les recevoir après lecture.

Mais pas du tout pour les raisons que je pensais. Mais plutôt pour l’incompréhension qu’ils ont occasionné. Et la colère qui s’en est suivi.

Lors du fameux appel du biologiste pour annoncer la mauvaise nouvelle, il m’avait dit que le recueil de sperme n’était pas top, ce qui pouvait expliquer cet échec.

Résultat : 4 millions /ml, avec 41% de mobilité. Sachant que mon mari est en général à 5 ml, ou les mauvais jours à 3ml, concrètement ce n’est vraiment pas le pire recueil qu’il ait eu.  Cela explique qu’ils ne soient pas passés en tout ICSI, car en vrai ces résultats étaient corrects et cohérents avec notre historique.

Donc déjà, pourquoi nous avoir dit cette phrase ? pour nous « rassurer » ? nous donner une fausse « explication » de cet échec ? on va mettre ça sur le compte de la maladresse…

 

Mais voici la partie qui, paradoxalement est une bonne nouvelle en soit mais m’a fait sortir de mes gonds.

13 ovocytes mis en fécondation. 13 ovocytes matures.

Pourquoi n’ont ils pas respecté la consigne 50%classique/50% ICSI ???

Notre gynéco nous avait bien dit, pour une 1ère FIV avec un sperme limite, on fait 50/50 pour être sûr et voir ce qui fonctionne. SAUF si moins de 5/6 ovocytes, dans quel cas on tente la FIV classique pour une 1e tentative.

J’étais donc persuadée que le nombre d’ovocytes matures est ce qui avait occasionné ce changement de protocole. 5/6 matures, c’était cohérent avec la dernière écho de contrôle.

Mais non. Et ce changement a fait foirer à 100% notre tentative, alors que potentiellement, en faisant de l’ICSI sur la moitié, on aurait peut-être eu des embryons…

Perdre 3/4mois pour savoir si l’ICSI fonctionne ou pas. Savoir si c’est « juste » un problème de spermatozoïdes un peu moches ou si le problème est plus grave, et qu’il faut approfondir les examens pour avoir encore une chance d’un enfant de nous deux.

Et vu le nombre d’ovocytes et le recueil pas si horrible que ça, la voie « problème plus grave » ne me semble plus si improbable.

J’aurais préféré savoir tout de suite. Savoir si je dois envisager d’autres voies, d’autres médecins, d’autres examens.

Ou au contraire ne pas avoir eu à vivre ces moments horribles si la partie ICSI avait fonctionnée.

J’ai l’impression d’avoir une guillotine au-dessus de moi jusqu’à la prochaine tentative.

Comment aborder la prochaine stimulation sereinement avec ce doute énorme, cette probabilité que l’ICSI pourrait ne pas fonctionner, et que ce serait une 3e fois des traitements très lourd pour un échec final cuisant? Alors qu’ils auraient pu m’épargner ça en ayant une réponse déjà maintenant s’ils s’en étaient tenus à ce putain de protocole inscrit noir sur blanc dans notre dossier ?

Leurs explications ne changeront rien aux faits malheureusement, même si je vais les contacter pour savoir pourquoi.

Et essayer de trouver une façon d’encaisser ça, pour vivre au mieux ces prochains mois d’incertitudes.

FIV1 BIS – 1er contrôle

Un réveil qui ne sonne pas; 10min pour se préparer et sauter sur le vélo; Un monde fou en salle d’attente, y’avait plus de places assises à un moment; Une meuf qui se pointe avec son gamin de 5ans et qui passe son temps à lui caresser les cheveux en mode « c’est vraiment trop génial d’être maman »; des regards noirs du reste de la salle ; une infirmière fan de fantasy mais pas des gros tatouages avec qui on discute des livres à lire; 1h30 de retard sur leur planning; et enfin c’est mon tour.

J’aborde tout de suite la question des saignements, la sage-femme le note dans le dossier et me dit que je pourrai poser la question au médecin qui va arriver pour faire l’écho – ça doit expliquer le retard, c’est une gynéco qui fait les échos et pas les internes habituels. Coup de bol pour moi, je pourrai poser ma question sans intermédiaire.

La gynéco (qui n’est pas ma référente) arrive, écho….

2 follicules de 7 à droite, 1 follicule de 6-7 à gauche. Quelques petits qui trainent.

Coup de massue… répétition, je ne répond toujours pas bien au traitement de stimulation…

Vu que c’est la gynéco, elle peut me donner les instructions pour la suite sans attendre. On augmente la dose de Fertistartkit à 450 dès ce soir. Orgalutran à partir de dimanche matin. On contrôle lundi prochain.

Je ne sais pas si en augmentant la dose elle espère en faire pousser plus, ou si elle espère juste réussir à faire pousser ces 3 là jusqu’au bout…

Je lui pose donc la question plus précisément des saignements « est ce que je dois m’inquiéter à un moment ? Est-ce que je dois appeler si ça continue? est ce que c’est mauvais signe ? »

Elle me dit que non pas besoin de s’inquiéter pour la stimulation, on peut continuer sans soucis. Par contre y a un risque qu’on repousse le transfert et qu’on congèle tout car mon endomètre est effectivement pourri pas top, et ça doit être lié aux saignements. Il est passé à 5,6 (alors que lundi la semaine dernière j’avais déjà un bel endomètre triple-couche à 7,2… il a réduit quoi !). Alors qu’en temps normal je n’ai jamais de problème d’épaisseurs d’endomètre. La preuve que les hormones de stimulation peuvent altérer sa qualité au lieu de l’améliorer…

Bref je suis un peu sonné… seulement 3 follicules et pas de certitudes qu’ils soient tous encore là lundi ; probablement pas de transfert sur ce cycle (j’espère ne pas devoir attendre aussi 3 mois pour un simple TEC… enfin si ponction puis embryon il y a…)… c’est pas aujourd »hui que ma chance a tournée…

Et je commence à vraiment croire ces études qui disent qu’AMH pourrie (mais LH normale) = mauvaise réponse aux stimulations…

 

Y’en a parmi vous qui ont eu des ponctions avec seulement 3 follicules ? ça a donné quoi ?

 

Ah et sinon j’ai pas pensé à demander, pour le fertistartkit, je peux faire une seule injection avec les 3 flacons de poudres ? ou c’est 2 max par seringue de solvant ? (bon si personne n’a la réponse je rappellerai en fin de journée pour avoir confirmation)

EDIT : pour celles qui se poseraient la même question, on peut bien utiliser une seule seringue de solvant (et donc 1 seule injection) pour les 3 flacons de poudres 😉

FIV1 bis – Sur les starting-blocks

Bon je vais avoir des crampes d’ici là, mais ça y est, j’ai enfin la date de la suite des événements, et le début de la FIV 1 bis.

Au programme :

On commence la prise d’oromone (2mg matin et soir pendant minimum 1 semaine) le 1er juin, puis écho de contrôle le 11 juin. À cette date j’aurais ensuite la date pour commencer la stimulation. Avec ce timing, si tout se passe bien, on espère une ponction autour du 25 juin .

Bye bye le gonal F après le fiasco de  février, cette fois on test le Fertistartkit 300 (si y’en a qui ont des retours dessus, effets secondaires et tout, je veux bien votre expérience 🙂 )

Espérons que mon corps réagisse bien cette fois !

 

Bonus : 8km de vélo pour aller au centre de PMA depuis chez moi c’est un peu long, mais le paysage en route est vraiment sympa 🙂

IMG_20180507_144051.jpg

Date de retour au combat

#Team toute fin du printemps confirmée

J’ai eu la grande surprise de trouver  une lettre du centre PMA dans ma boite aux lettres aujourd’hui. Contre toute attente, mon dossier est passé lors de la réunion le lendemain de mon appel !

Bon par contre j’avais rien compris encore une fois^^ (ils expliquent vachement bien…) La lettre me confirme juste que j’ai le droit de me réinscrire pour une nouvelle tentative de FIV. Ah parce qu’en fait notre dossier aurait pu être refusé lors de cette réunion ? cool de le savoir … Et j’espérai que cette lettre contenait mes ordonnances pour la suite. Mais que nenni.

Cette lettre me disait donc juste que j’ai l’aimable autorisation de repartir au combat, en appelant le secrétariat pour décrocher un RDV d’explication de traitement avec la sage-femme (je croyais y échapper, c’est donc probablement que le traitement est modifié).

Ni une, ni deux, je décroche mon téléphone dès que le secrétariat est ouvert, et après 5 min de douce musique, elle me confirme que le dossier est ok. Mais pas de RDV avant le lundi 30 avril.

Je me disais aussi que c’était trop rapide trop beau pour être vrai.

Donc je dis ok, le plus tôt sera le mieux, rien dans mon agenda à cette date donc tout est ok. Je lui souhaite un bon weekend et raccroche.

Je vais dans ma cuisine pour noter ça sur l’agenda mural. Et là je vois « AMOUREUX – congés » Comment ça congés ? OH put*in de m*rde, c’est notre weekend à Prague… que je n’ai pas noté dans mon agenda de poche….

C’est reparti pour 5 min de douce musique. RDV le lundi 7 mai.

Mais niveau timing ça craint avec ce décalage d’une semaine. L’amoureux veut absolument qu’on tente en mai (il ne veut pas attendre juin/après le mariage/un cycle de plus). Mais vu la date de mes dernières règles, ben le 7 mai je serai probablement déjà au début de mon nouveau cycle (que j’estime débuter vers le 4 mai probablement, dur à estimer vu que c’est dans 2 cycles). Donc ça nous forcerait à attendre juin, à moins que je prenne de la progestérone ce mois pour rallonger mon cycle (mais c’est pas une super idée de jouer au Dr toute seule, on est bien d’accord). Le RDV du 30/04 tombait parfaitement niveau timing malheureusement.

Bref en vrai je serai à cheval dans la #teamprintemps et la #teamété

FIV1 #4 – Journal de bord stim’- semaine 1 et 2

J’écris ce journal de bord pour avoir une trace pour la suite, pour me rappeler des petits détails et de mon ressenti (d’où l’abondance de détails). Et je me dis que ça peut aider certaines par la suite, de voir un exemple de FIV un peu au jour le jour avec ces effets indésirables (ou non) et autre.

Du mardi 30/01 au soir à vendredi  09/02 —>  : prise d’Oromone (2mg). Pas d’effets secondaires à noter à part modification des règles (deux jours de fausses règles (sans douleurs), puis pause de 2 jours, puis vrai règles). Et une glaire cervicale très chelou (genre abondante, méga épaisse, collante et élastique, faisant des méga-filaments mais totalement transparente. Comme un mollard quoi XD (#glamour)

1e écho de contrôle le jeudi 08/02. Ovaires bien au repos, 4 follicules à droite et 5 à gauche (ou l’inverse ?).

On commence donc avec le Gonal F 175 le samedi 10/02.

Lundi 12/02 : 2e jour de Gonal F : La fatigue commence à faire son apparition. Je sens que les ovaires travaillent (sensation de gonflement/bulles).

Je fais une petite visite à ma psy entre midi et deux, pour évacuer les problèmes et difficultés de ce début d’année. Mais au final on a beaucoup parlé de ma famille plutôt que de soucis médicaux, en faisant un bilan de ses derniers mois où elle ne m’avait plus suivit. C’est bien et dommage à la fois, car j’avais besoin de parler de la PMA (mais la séance a été bien trop courte). Prochain RDV pris le 08/03. C’est dans longtemps mais de toute façon je ne ressens plus le besoin d’un suivi hebdomadaire.

Mardi 13/02 : Si je pouvais ramper pour me déplacer je le ferai. Je me demande si cette fatigue est un symptôme fréquent, ou si elle est extrême car je suis déjà fatiguée en tant normal (#corpsencarton). J’ai l’impression que mes muscles sont en coton, et que les infos dans mon cerveau et mes nerfs mettent 10x plus de temps à arriver. La piqûre du soir fait mal.

Mercredi 14/02 : j’ai encore toujours des légers saignements, alors que ça fait 10 jours que mes règles ont débutées. La fatigue est un peu plus supportable dans la journée, mais me rattrape le soir. J’ai les jambes qui commencent à trembler de fatigue quand je ne suis pas au repos. La piqûre du soir fait à nouveau mal.

Jeudi 15/02 : La fatigue va mieux. 2e écho de contrôle. L’accueil n’est pas au top pour l’écho, un interne me fait l’écho mais il ne trouve rien et farfouille mon utérus. Vraiment sympa. La sage-femme prend le relais. Elle galère à trouver mes ovaires. A gauche « que des petits », à droite « un de 10 et un autre plus petit ». On ne me dit rien de plus. Je panique car j’ai l’impression que cette stim’ est vouée à l’échec si je n’ai qu’un follicule digne de ce nom. La sage-femme ne fait qu’énumérer un cas, elle ne prend pas du tout le patient en considération. C’est comme si on était pas là, aucune info sur le moment. Heureusement que vous êtes là pour me rassurer et faire redescendre la panique, je ne sais pas comment j’aurai fait sans votre soutient, et que je redevienne un peu plus rationnelle.

Appel en milieu d’aprem : on augmente la dose à 225, et écho+prise de sang samedi matin.

Vendredi 16/02 : avec l’augmentation de la dose, la fatigue réapparais, et moins sympa. je ne suis pas juste très fatiguée, je suis en plus dans le mal (maux de tête principalement).

La piqûre du soir se passe de nouveau mieux. Je fais plus attention à là où je pique. Je pense que les soirs où je me suis fait mal, j’ai du piquer dans une vergeture (ouais les joies d’avoir pris un peu trop de poids trop rapidement il y a quelques années, elles sont piles là où on fait les injections).

Samedi 17/02 : RDV à 7h40, c’est très dur un samedi matin ! L’homme m’accompagne car on doit partir tout de suite après pour un weekend avec ma famille. On aurait déjà du y aller la veille au soir, mais la PMA en a décidé autrement.

Je découvre les joies de la permanence du samedi. On est que 4, on a presque toutes RDV au même moment. il n’y a pas d’accueil, c’est l’infirmière qui fait les prises de sang qui vient récupérer les pauvres âmes perdues qui ne comprennent pas pourquoi il n’y a personne. 2e prise de sang en jours sur le même bras, je morfle et hérite d’un très beau bleu. (Je sens que la prochaine sera encore plus douloureuse). Puis on doit attendre au moins 45min, le temps que quelqu’un veuille bien venir faire les échos. Ce sera ma gynéco attitrée, Dr Hibou, qui viendra les faire. Bon on peu pas attendre d’une gynéco qui à 3 mois d’attente pour un RDV qu’elle se souvienne de qui on est, mais elle sait qu’elle me suit tout de même. Le contrôle se passe tout de même mieux, on me demande comment je vais. Résultat de l’écho : à droite : que des petits (encore..), à gauche : 4 follicules entre 8 et 12 (y a un peu du mieux). Dr Hibou dit « ah ça commence à se réveiller ».

Je prédis qu’on va m’augmenter la dose, or je n’ai du produit que pour le soir même si c’est le cas, et je me vois mal essayer de chopper du Gonal F un dimanche dans une pharmacie de garde. je demande donc une ordonnance pour chopper une boite avant de partir en weekend. Je fais 4 pharmacie, aucune n’en a en stock. Au plus tôt je peux l’avoir l’aprem à 14h. Ouais mais moi je suis pas là à 14h…. Je tente le tout pour le tout, j’appelle ma pharmacie habituelle, qui en a normalement toujours une d’avance en stock. C’est bon, ils en ont une. On retraverse la ville et on perd une demi-heure, mais on évite de faire 40 pharmacies. Je suis quand même choquée que les pharmacies autour d’un centre de PMA n’aient pas ce produit en stock….

Nous arrivons enfin au gite pour notre weekend. Et là… pas de réseau… ouais mais j’attend un appel pour la suite du traitement, et ils laissent pas de messages…. Je panique, il y a une barre de temps en temps, je sens que ça va être galère. On part se balader. Peu avant midi, je sens mon téléphone vibrer, je viens d’avoir un message sur le répondeur (mais pas l’appel….) La sage-femme qui me dit qu’elle va réessayer de m’appeler plus tard. Je re-panique car le réseau est intermittent, et quand je rappelle ça sonne occupé. (comment ça je suis un peu trop stressée et panique pour un rien ?)Au bout de 20min j’arrive enfin à les joindre.

On augmente la dose à 300, et on débute l’orgalutran dès dimanche matin. Prochain contrôle mardi matin.

Dimanche 18/02 : 1e injection d’orgalutran, dans le haut de la cuisse. L’injection se passe bien, mais je trouve cela tout de même bizarre de ne pas devoir chasser l’air de la seringue, ça ne me plait pas trop :/ le produit gratte un peu dans les 15min qui suivent mais après ça passe.

J’expérimente une fatigue que je n’ai jamais connue sans être malade. Je dors 1h dans la voiture sur le chemin du retour. Je redors encore de 17h à 18h, puis devant la TV en essayant de regarder un film. Mais je passe tout de même une nuit agitée, je me réveille plusieurs fois.

 

Le mail du jour

Bonjour Madame,

Je vous remercie pour l’envoi des résultats d’analyses, je transmets au médecin pour validation.

Votre dossier est bien complet, vous recevrez prochainement le courrier avec le RDV d’explication de traitement avec la sage-femme.

Cordialement,

Secrétariat d’AMP

 


Pas à pas, on s’approche enfin de la FIV

THE RDV tant attendu

Ca y est, c’est enfin le jour J, ce RDV tant attendu depuis 4 mois avec le Dr Hibou pour débriefer la consultation du mois d’août avec le spécialiste en hémostase, THE RDV bloquant pour pouvoir ENFIN commencer cette FIV être inscrits sur la liste d’attente pour la FIV.

Je quitte le travail 1h plus tôt avec hâte, par miracle l’homme est à l’heure malgré les bouchons. Nous nous dirigeons vers la salle d’attente, pleine à craquer alors que d’habitude ce n’est jamais le cas – « y a un médecin qui doit avoir un max de retard ! » – spoiler alert : c’est le Dr Hibou. Après 4 couples et 1h45 d’attente, c’est enfin notre tour. (PS : on est une fois de plus les plus jeunes dans cette salle d ‘attente).

On s’installe, elle relis notre dossier, mon ventre gargouille, je lui sors tous les résultats qu’on a eu depuis le RDV de juillet et les analyses qui manquaient- soit spermoculture pour l’homme, et pour moi hystéroscopie et les résultats de la prise de sang prescrite par le spécialiste en hémostase.

Et là, c’est le drame. Elle n’a pas reçu le compte rendu du spécialiste en hémostase. Le but de tout ce RDV et de cette attente était de discuter de ce compte rendu…. On a donc attendu pour rien, 3 mois. Elle nous dit que ce n’est pas la 1ere fois que ça merde de leur côté, les secrétaires oublient d’ajouter des pièces au dossier. Et apparemment au mois d’août c’est pas la bonne période, la preuve en est, les résultats de la spermoculture ne sont pas dedans alors que c’est elle qui les a prescrit, donc ils les ont forcément reçus. Elle n’a pas non plus la copie de la prise de sang prescrite par le spécialiste.

Je suis gavée, j’attendais des réponses. et je soupçonne le spécialiste de ne pas avoir envoyé le compte rendu (puisque je ne l’ai pas eu non plus), mais en même temps vu que le CMCO n’a pas la prise de sang, c’est peut-être quand même de leur côté. Et cette « efficacité » ne me rassure pas des masses pour la suite.

Dr Hibou feuillette tout de même les 8 pages de résultats, s’attarde sur ce qui concerne l’hémostase – rien à signaler donc c’est bon- « votre ferritine est basse par contre » « pas de soucis Dr Jardinage aka l’endocrinologue s’en est déjà occupée, regardez ma prise de sang de la semaine dernière, tout est magnifique, même ma TSH est à 1,8 » « ok parfait ».

Nous parlons donc de la suite. Tant pis pour cette lettre, elle se charge de la récupérer au plus vite, auprès des secrétaires ou « à la source s’il le faut ». Mais c’est ok ce n’est pas bloquant, elle note officiellement dans notre dossier « feu vert pour stimulation FIV 1 ».

Alors j’interviens, et je dis « ouais mais bon et concernant mon auto-immunité qui pue un peu du cul  qu’en est t’il ? » Elle me répond donc que c’est pour ça qu’elle a besoin de ce compte-rendu manquant, mais que d’après elle si on faisait une prise de sang de ce type à toute la population y’en a pleins qui pourraient avoir des taux pareil (ouais mais ils sont pas tous en consultations PMA….). Elle réitère, ce n’est pas bloquant, on peut lancer les hostilités la FIV, que si jamais sur ce compte rendu y a un truc pas cool elle me rappellera. Et si je ne reçois pas d’appel c’est que tout va bien.

La suite des événement : on refait nos sérologies et bactériologie et tout le tralala (forcément vu que c’est bientôt plus valable à force d’attendre). Ensuite on est sensé attendre 10 jours pour appeler et demander confirmation que notre dossier est bien OK. Mais vu leur efficacité, je vais suivre les conseils que le biologiste nous avait donné : dès qu’on a les résultats je leur transmet directement par mail et leur demande de me confirmer.

Une fois cette inscription, on doit recevoir un courrier validant notre inscription pour la FIV, avec les ordonnances pour les traitements.

Du coup là je me dis « ok donc dans un mois c’est parti » ben non en fait je viens de lire sur le site internet du CMCO que dans ce courrier y a aussi une date de RDV avec une sage-femme, et pendant ce RDV elle parlera des traitements, de la date de commencement du traitement et du suivi en fonction de mes règles et – des places disponibles … Ok donc en fait si ça se trouve on va encore attendre 3 mois parce que y’aura pas de place et on devra refaire ces putain de sérologies…

Allez, soyons positifs, on s’approche du but – le stress commence à monter.