Une histoire de PMA, désormais saupoudrée du deuil périnatal.

………………………………………

Elle (29 ans) et Lui (30 ans) sont amoureux depuis 14 ans ; et depuis de longues années, ils essayent désespérément d’avoir un enfant. Mais la nature semble en avoir décidé autrement pour le moment.

………………………………………

Une infertilité qui reste à ce jour inexpliquée, même si nous avons pleins de petits problèmes.

Pour Lui, une prostatite chronique, avec forte fluctuation de la qualité et surtout de la quantité de spermatozoïdes d’un mois à l’autre (200 millions pour le 1er spermogramme en mars 2016, mais depuis on n’a jamais eu les mêmes résultats. Ils oscillent maintenant entre  60 et 17 millions. En mobiles progressifs on est en général à 20%, avec une fois une chute à 9%). Pourtant ces résultats n’expliquent pas les échecs, en théorie le bébé-couette ne serait pas  impossible d’après le corps médical.

Et pour Elle, une AMH au ras des pâquerettes (1.01), des saignements anarchiques qui peuvent apparaître à n’importe quel moment du cycle, restant inexpliqués à ce jour, avec règles hémorragiques. Une très légère adénomyose constatée en juillet 2017 qui ne nécessite pas de traitement apparemment. Une thyroïdite de Hashimoto détectée en juin 2017, traitée par du Levothyrox depuis. Et un syndrome auto-immun de type Gougerot-Sjögren diagnostiqué en janvier 2018 (qui n’aurait à priori aucun lien avec notre infertilité). Pourtant, l’accumulation de ces problèmes n’expliquent  pas non plus cette infertilité.

En mars 2019, nous vivons le drame de notre vie en apprenant la mort in-utero de notre petit miracle de la PMA à 21SG. Depuis nous essayons de nous reconstruire, en reprenant en parallèle le chemin de la PMA.


  • Octobre 2014 : Juste avant de fêter mes 23 ans, arrêt de la pilule.
  • Janvier 2016  : On commence à faire des examens avec mon gynéco : des suivis d’ovulations, spermogrammes, test de Hünher, etc…, mais pas de réel problème détecté.

Début de la PMA

  • Janvier 2017 : IAC 1 sur cycle naturel – Echec
  • Février 2017 : IAC2 sur cycle naturel – Echec
  • Mars 2017 : IAC3 avec stimulation – Echec
  • Avril-Mai 2017 : IAC4 avec stimulation – Echec

Fin des IACs en ambulatoire avec le gynéco de ville, début du suivi au centre de PMA (CMCO Strasbourg)

  • Février 2018 : FIV1 – abandon pour mauvaise réponse au traitement. ⇒ IAC 5 – Échec
  • Juin 2018 : FIV 1 BIS – 13 ovocytes ponctionnés, seulement 4 matures. Echec total de fertilisation, 0 embryon
  • Octobre 2018 : FIV 1 TER, en ICSI ⇒ 10 ovocytes dont 8 matures ⇒ 8 micro-injectés dont 7 qui se développent ⇒ 1j3 transféré le 28/10, +2j5 au congélo
    • ⇒ prise de sang le 12/11: 862Ui !!!  – 1ère écho le 12/12 : un petit cœur qui bat ♥
    • 💔Le 08/03/19 : nous apprenons au détour d’un contrôle de routine, pendant notre voyage de noces, que ton petit cœur a cessé de battre. Nous étions à 21SG+1. Le 10/03/19 à 9h30, tu quittes définitivement mon ventre et laisse un vide et une tristesse incommensurables dans nos cœurs.
  • Février 2020 : TEC 1 – échec
  • Août 2020 : TEC 2 – 1J5 transféré le 20/08
    • ⇒ prise de sang à 17 DPO : 433ui ; 19DPO : 1210ui
    • 1ère échographie le 30/09 : un cœur qui bat
    • écho T1 prévue le 04/11