Depuis quelques semaines je dors très mal, car je fais de nombreux cauchemars.

Je ne m’en souviens pas en détail le lendemain, mais je sais que mes nuits sont agitées, que c’était de mauvais rêves qui ont hachurés ma nuit. Parfois je me réveille trempée de sueur, sans avoir aucun souvenir.

J’en ai parlé à ma psy lors de notre dernière séance, et elle m’a conseillé d’essayer de noter ces cauchemars quand je me réveille, car souvent l’on s’en souvient juste à ce moment là, même si on les oublie par la suite. Comme cela on pourrait un peu mieux cerner à propos de quoi exactement sont ces différentes angoisses (même si on se doute bien que c’est lié à la perte de S.)

Je l’ai fait une nuit, j’en ai noté 3/3, et je pense que c’était une mauvaise idée. Car du coup je me suis focalisée sur ces cauchemars pour les écrire, je m’en souviens donc toujours, j’ai eu encore plus de mal à me rendormir car je pensais à ces cauchemars une fois réveillée – et ça m’a crée des angoisses supplémentaires, car maintenant j’ai peur d’aller dormir et d’en faire. Car forcément ce n’était pas fun….

Alors bienvenue dans mon inconscient :

  • Le 1er cauchemar m’a vraiment traumatisée. Ca me donne des frissons dès que j’y pense, même là pour l’écrire. J’ai eu du mal à en parler à mon mari tellement il m’a mise mal à l’aise, et j’ai pleuré plusieurs fois dans la journée en y repensant . Et pour celui-là, mon mari m’a réveillé car je gémissais/criais dans mon sommeil.

Comme beaucoup de rêves, le début est absurde. je suis dans une clairière avec des collègues et on ramasse des noisettes par terre (???). Puis ensuite on part, on marche sur un chemin de forêt. Je crois que je suis toujours entourée de collègue et/ou famille. Il fait nuit et très sombre. Et dans un tournant, de derrière un buisson sur le côté du chemin, une voix enfantine commence à chanter « Dodo, l’enfant do ». Je hurle de panique, crie à la personne à côté de moi  » oh non ça recommence, je sais ce que c’est, vite il faut fuir » et je commence à courir en entrainant la personne à côté de moi. C’est à ce moment là que mon mari m’a réveillé. J’ai eu la sale impression que c’est un cauchemar récurent, même si je ne m’en souviens pas. (du coup j’ai peur de le refaire maintenant…).

 

  • Le 2e montre des angoisses que je ne me soupçonnais pas/refoulais. Mélange absurde de la femme enceinte de mon collègue, des peurs que mon couple s’effrite à cause du deuil (c’est ça que je refoule un peu je pense), et de ma famille qui manque parfois de compréhension.

Je suis dans la maison de mes parents, avec mon mari mais aussi mon collègue et sa femme enceinte. Car en fait sa femme est enceinte de mon mari, qui m’a trompée avec elle. Et du coup on est entrain de se mettre d’accord de comment on fera pour l’enfant après la naissance. Puis elle se plaint de trucs de grossesse, alors je pète un câble, l’insulte de tous les noms car elle ose se plaindre alors que mon enfant est mort et que je suis forcée de vivre dans cette situation de merde avec mon mari qui arrive à faire des enfants à d’autres et qui m’a trompée avec elle. Je monte dans ma chambre et là ma grande sœur me rejoint, elle est aussi enceinte dans mon rêve, me dit que j’abuse de parler comme ça, et là je l’insulte aussi, et lui dis que de toute façon ils me font tous chier et que son gosse je veux pas le voir, j’en ai rien à foutre.

Voilà, je crois que je me suis réveillée à ce moment là. Vous voyez mon état d’esprit par rapport aux femmes enceintes, il semblerait que mon inconscient ait envie de toutes les insulter XD

  • Le 3e et dernier n’était pas vraiment un cauchemar, mais un mauvais rêve. En gros je suis au restaurant, et là je vois qu’une de mes potes, qui est enceinte (elle l’est en vrai), est dans le restaurant, alors je me cache pour ne pas qu’elle me voit, car je ne veux absolument pas lui parler ou voir son gros ventre. Et ensuite à table je suis avec ma famille, et je crois que ma mère me casse les couilles car je suis végétarienne et donc « je ne mangerais pas correctement, pas de protéines puisque pas de viande, je suis forcément carencée », alors je m’énerve et lui dis ses 4 vérités (la partie « carencée » doit venir dune discussion avec un collègue qui m’a soulé y’a pas longtemps ^^).

Voilà encore des femmes enceinte et ma famille pour ce dernier rêve. Mon inconscient est monomaniaque.

 

Bref, une seule nuit m’a suffit pour me montrer qu’effectivement j’ai pleins d’angoisses (et de colère). On débriefera avec ma psy la semaine prochaine, même si j’ai pas trop de mal à les interpréter. Mais clairement je n’ai pas envie de faire ça toutes les nuits, sauf si je veux écrire un recueil de nouvelles horrifiques  !

11 réflexions sur “Cauchemars

    1. Je sais pas si c’est courageux, mais ça m’a fait du bien de partager mon inconscient tordu 😬 au moins on peut pas me tenir responsable d’insulter des femmes enceintes dans mes rêves, alors que si je le faisais en vrai, j’imagine la déferlante si je le racontais ici 🤣🤣🤣

      Aimé par 1 personne

  1. Ta psy va se régaler avec tout ça. ^^ Bon Ok le contenu est glauque (mention spéciale pour le deuxième) ou flippant (le premier est digne d’un film d’horreur) mais c’est une excellente « base de travail », même si pour toi c’est pénible et que tu préférerais les zapper direct.
    Ça me fascine l’inconscient ! Ou le subconscient, je sais jamais ! ^^
    Du coup tu as un carnet et un stylo sur ta table de nuit pour noter tout ça directement ?

    Aimé par 1 personne

    1. Inconscient/subconscient, c’est vrai que je ne me rappelle plus des définitions exactes (je vais aller regarder ça tient pour m’endormir un peu moins bête ^^)

      J’ai noté tout ça sur un fichier word dans mon téléphone. Le problème du carnet c’est que je devrais allumer la lumière et du coup mon mari ne serait pas trop content 😬

      Je ne l’ai pas refait depuis, les nuits après ont été encore plus mauvaises avec le stress. Je vois ma psy jeudi, on verra ce qu’elle pense de tout ça. Mais je vais peut-être demander à prendre un truc de nouveau pour aider à dormir, car là avec l’accumulation de fatigue ça devient difficile…

      Aimé par 1 personne

    1. Peut-être… Je n’ai pas eu conscience de le refaire depuis. Mais je n’ai pas pris la peine de re-noter pour d’autres nuits, du coup pas de souvenirs des cauchemars des nuits suivantes. (Mais bon mes nuits sont toujours en dents de scie ☹️).
      On verra ce que ça donne d’en discuter avec ma psy jeudi.

      J'aime

  2. Ohh ma pauvre… je suis de celles qui se souviennent +++ des rêves… c’est fatiguant… surtout quand tu rêves que tu as bossé toute la nuit et qu’il faut y retourner le matin… Le premier m’a glacé le sang… je te souhaite que d’en parler te permette de ne plus en faire… courage

    Aimé par 1 personne

    1. J’espère aussi ! Même si les angoisses de retourner en PMA, la peur que tout recommence, ça va être difficile à combattre malheureusement. Mais j’y travaille c’est déjà ça !

      J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s