Voilà, avec le temps moche , la nuit qui arrive bien trop tôt, et les films de Noël qui débarquent à la TV, je commence à réfléchir aux fêtes de fin d’années, mais surtout à celles de Noël.

Autant pour le nouvel an, même si je sais que le coup de blues sera là, cela ne me semble pas insurmontable de le passer avec notre bande de potes comme chaque année. (Faudra juste que je surveille ma consommation d’alcool pour ne pas trop bader/que je demande aux gens de me surveiller et me faire chier – quand je suis triste j’ai tendance à trop boire en soirée, et ça me rend encore plus triste – même si depuis la mort de S. ça n’est arrivé qu’une fois, car justement on a fait très attention à l’alcool depuis, sachant que ça peut être vite piège dans cette période)

Quel est la bonne solution  pour Noël ?

J’ai besoin de vos témoignages, si vous avez vécu un deuil (comme moi d’un enfant, mais aussi d’autres deuils) ou une fausse couche.

Qu’avez vous fait et comment avez vous vécu le premier Noël ?

 

A l’heure actuelle je ne me sens pas du tout de le passer en famille. Car je vais être extrêmement triste et en décalage avec tout le monde, que je leur en voudrais s’ils passent un bon moment. Et je ne vois pas de côté réconfortant à être avec eux pour ce moment.

Et puis j’ai cette impression que je n’ai rien à fêter cette année. Étant athée, pour moi Noël est vraiment une fête familiale, un moment pour se retrouver. – mais cette année cela n’a pas de sens sans S.

Je ne dis pas que cela sera pareil chaque année, que je ne voudrais plus jamais fêter, pas du tout. Mais cette année je ne le sens vraiment pas.

Alors je sais que cette décision, si elle se confirme, va être dure à faire accepter a nos familles. Je connais ma mère, elle va encore me faire du chantage affectif.

La question est de comment passer ce Noël … Ne rien faire ? Je ne suis pas sûr que ce soit la solution non plus. Partir en escapade tous les 2 ? Pour le moment une de mes alternatives préférées…

32 réflexions sur “Envisager les fêtes de fin d’années

  1. 2 Noëls ont passé depuis le décès de ma fille. Le premier est arrivé 2 mois après son décès, nous etions à l’aitrz bout du Monde, loin de tout et de tous, terriblement mal accompagnés par nos familles et nos amis.
    L’année dernière, on l’a fait à la maison avec ma famille – dont ma nièce qui a l’age que ma fille devrait avoir – et j’ai été triste à en mourir (d’autant que personne n’a eu de mot gentil pour ma fille).
    J’envisage le 3e Noël différemment, car je ne veux plus me laisser faire, me laisser avoir, me laisser dicter ce que je dois faire. Basta les gamins, les sapins, les cadeaux et les papillottes, je ferai ce que JE VEUX !
    Mon conseil : ne te force surtout à rien.

    J'aime

  2. Je n’ai vécu que des fc relativement précoces, je ne peux en aucun cas te conseiller, si ce n’est compatir.
    En revanche dans tes mots tu dis clairement que cette année ça n’a pas de sens sans S. Alors partez. Une escapade au soleil, loin de ce que vous connaissez en règle général lors des fêtes. Si vous êtes sûrs qu’être loin des vôtre sera moins douloureux, expliquez leur et partez.
    Je pense très souvent à toi. Je t’embrasse

    J'aime

  3. Ma première fausse couche, plus précoce (3 mois), bb était du à une Noël. Personne dans ma famille n’était au courant, ceux dans la famille de mon mari (chez qui ont passait les fêtes) n’en ont jamais plus parlé… Bref, j’ai passé cette journée toute seule, puis fais un voyage express Noël, et ça m’a fait du bien… Après, la dpa et la fin de l’année étant passées, j’avais réussi à repartir de l’avant…
    Je dois quand même t’avouer que les fêtes sont devenues moins fun…
    J’approuve ce que dit Carotte, partez !

    J'aime

  4. Je n’ai jamais vécu de deuil tel que celui là, donc mon avis est tout relatif. Mais j’aurai envie de te dire de faire ce qui te fait du bien donc si c’est d’être en famille, ou chez toi dans ton cocon ou bien loin de tout ça, c’est toi qui prime. Si ta famille ne le comprend pas tout de suite elle le comprendra peut être plus tard. Sinon tant pis.

    J'aime

  5. Je n’ai jamais vécu de FC et encore moins de deuil comme le tien. Mais je donne mon avis quand même. 😀 J’aurais tendance à dire comme les filles au-dessus : fais ce qui est bon pour toi / pour vous. Ne le faites pas en mode sauvage genre « fuck on sera pas là et c’est tout », mais expliquez aux gens. Tu te prendras sûrement des remarques / conneries du style « faut continuer à vivre bla-bla-bla », mais au moins tu auras dit les choses. Peut-être que tu ne devrait même pas te « justifier », mais je pense que c’est mieux d’exprimer / d’expliquer les choses plutôt que de rester dans le silence et les non-dits. Si ton homme et toi êtes sur la même longueur d’ondes sur ce sujet des fêtes de fin d’années, alors n’hésitez pas une seconde.

    Aimé par 1 personne

    1. Bien évidemment, tous les avis et conseils sont les bienvenus en plus de témoignages 😉 j’en ai juste marre de devoir me justifier justement… On avait céder pour l’anniversaire de ma mère, grosse erreur , donc on ne se ferra plus avoir !

      On a pas encore discuter de partir (j’essaye d’abord de savoir moi-même ce que j’ai envie), mais on a déjà évoqué l’idée de ne pas fêter Noël. Et on a planté des graines dans l’entourage…

      Aimé par 1 personne

  6. Pour avoir vécu un deuil, notre réaction avait été de ne surtout pas vivre Noël comme d’habitude, et de partir, pour bénéficier au moins d’une délocalisation, géographique… mais il n’y a pas de règle, si ce n’est de faire ce qui vous semblera le plus approprié et le moins douloureux pour vous deux (quoi qu’en pensent ceux qui ne vivent pas ce deuil à votre place). Suivez votre instinct

    Aimé par 1 personne

      1. Je ne dirai pas que c’est une « aide », mais plutôt qu’on fait ce qu’on peut pour ne pas sombrer. Et quand on est en mode survie, la meilleure chose à faire est de s’écouter. Tu as encore du temps pour prendre cette décision, et ta réflexion peut évoluer; mais prenez cette décision en fonction de vos besoins, et non de ceux des autres. C’est vous qui êtes le plus directement concernés.

        Aimé par 1 personne

  7. Ma FC était très précoce mais l’an dernier, on a fêté Noël en famille alors qu’il était prévu qu’on fasse l’annonce officielle. En plus, ma belle famille n’étant au courant ni de la PMA, ni de la grossesse, j’ai du faire semblant et faire bonne figure alors que mon cœur n’y était pas. Je ne suis pas sure que c’était la meilleur idée qui soit, et j’en garde un souvenir assez amer. Ça a plutôt remué le couteau dans la plaie plutôt qu’autre chose. Je te donnerai le même conseil que tout le monde écoute toi !

    Aimé par 2 personnes

  8. Notre fils est mort et né un 9 décembre donc juste avant Noël… Et cette période est un tel black-out que j’ai du mal à te dire ce que nous avons fait. Il me semble (sans aucune certitude) qu’on avait fait un simple repas de famille chez nous sans rien qui fasse penser à Noël avec ma mère et ma soeur (et sa smala) qui ont été très soutenant avec nous donc comprenaient tout à fait. Et après ça on est parti qq jours tous les deux (ça j’en suis sûre, on a pas mal fait ça à cette période) pour ne pas faire un Noël à rallonge comme ça existe chez nous. Bref, dans tous les cas je te dirais de fuir l’ambiance Noël avec cadeaux et enfants sous le sapin…

    J'aime

    1. Merci pour ton témoignage ❤️ j’imagine à quel point cela devait être encore plus difficile en ayant cette fête aussi proche de la perte de votre fils…
      Je pense qu’effectivement la fuite est la meilleure solution. Je ne sais juste pas trop si on va s’offrir des cadeaux entre nous ou ne vraiment rien faire du tout. Je n’arrive pas à savoir ce qui est le mieux sur cet aspect.

      J'aime

      1. Faites vous un cadeau commun pour vous (un voyage, une thalasso…), pour les autres… ils pourront peut être entendre que cette année tant pis vous n’avez pas le coeur à ça. Je ne crois pas qu’on ai fait des cadeaux cette année là, et depuis on a décidé que de toute façon on n’en ferait plus aux adultes (et qu’on n’en demandais pas non plus en échange)

        Aimé par 1 personne

  9. L’année dernière, après 5 ans d’essais et autant d’échecs en pma, j’ai envoyé un mail à ma famille pour expliquer que je ne passerais pas Noël avec eux car trop douloureux pour moi. Ils m’ont presque tous fait du chantage affectif et/ou de la culpabilisation mais j’ai tenu bon. Avec mon mari, nous sommes partis dans le département voisin, pas loin donc, mais ça a suffit à nous changer les idées. Et clairement, je ne regrette absolument pas. Du coup, je ne peux que t’encourager à refuser la fête de famille et à partir 😘

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que les fêtes de Noël sont déjà très dures pour toutes les pmettes….
      Bravo à toi d’avoir osé et réussi à leur tenir tête ! (J’y avais déjà pensé avant toute cette histoire aussi, mais mon mari ne voulait pas louper ce moment en famille à cette époque) Tu réitère l’expérience cette année ?

      Aimé par 1 personne

      1. Ahhhhh… Une de mes soeurs a commencé à insister, « mais on se voit cette année à Noël ? »… J’y réfléchis… Je suis moins à cran que l’année dernière, je commence tout doucement à accepter que nous n’aurons pas d’enfant, pour autant Noël ça reste un moment violent qui me renvoie ce que je n’ai pas et ce pour qu’on je me suis battue pendant des années en vain…
        J’ai envie de proposer à ma famille de faire le gros repas du 24 et les cadeaux sans moi, et venir les voir le lendemain…

        Aimé par 1 personne

  10. Oui j’allais dire vous faire un bon petit séjour à 2 au soleil. Sous les cocotiers, Noël c’est pas Noël.
    J’ai eu le premier résultat de ma FIV un 24 décembre, la déprime totale. Bref. Les cocotiers, je conseille fortement.

    Aimé par 1 personne

  11. Le 1er Noël après mon IMG tombait pendant la DPA.
    Je garde des souvenirs flous, nous avions fait comme d’habitude dans les familles mais je n’étais pas bien. Je pense que j’ai pleuré plusieurs fois et que je n’étais pas de très bonne compagnie. Bref, comme l’ont dit les filles avant moi : faites comment VOUS le sentez . Et si vous ne le sentez pas, ne faites pas !

    J'aime

    1. Merci pour ton témoignage ❤️ j’imagine que la superposition de la DPA et de Noël a du être particulièrement difficile…
      Et justement c’est très intéressant de voir comment ça s’est passé pour les personnes qui ont tout de même fait quelque chose à cette occasion. Ça me conforte dans mon idée de partir/fuir la situation.

      J'aime

  12. Après la mort de ma fille (juin 2017), j’étais fâchée contre tout le monde et surtout contre ma famille (ma sœur a accouché cette même année d’une petite fille en parfaite santé, elle…)
    Du coup les fêtes : BOF. Nous sommes partis avec mon mari faire le tour de l’Europe en train (avec le pass « inter rail »). C’est pas trop cher, et Noël à Venise c’était sympa (et archi-blindé mais bon). Pour le moral c’était une parenthèse mélancolique que je ne regrette pas mais qui ne m’a pas apporté le réconfort recherché.
    L’année d’après j’ai décidé de faire Noël en famille parce que j’étais enceinte de 8 mois et fallait bien en parler un jour. Honnêtement c’était pourri, j’aurais dû reprendre un pass inter rail!
    Cette année j’y vais aussi, parce qu’on me fait du chantage essentiellement, mais c’est pas de gaieté de cœur.
    Essentiellement Noël, en PMA, c’était pas fou, pendant un deuil périnatal, j’ai pas tenté et depuis, bah c’est encore pire, essentiellement parce que je ne supporte pas de m’entendre dire « Tout va bien maintenant, c’est fini : tu as une fille !!! »
    Donc : de l’air c’est bien, mais ça ne résout pas tout.
    Prenez soin de vous, surtout.

    J'aime

  13. Bonjour,
    Après une fausse couche précoce en novembre il y a 2 ans nous étions partis en Italie, impossible de faire Noël en famille…c’était pas forcément gai mais au moins nous avons changé d’air, marché, mangé de bonnes choses…j’ajoute dc mon commentaire à ceux des autres, en disant que si vous pouvez le faire, faites-le!! Vos familles comprendront…

    Aimé par 1 personne

  14. Chez moi Noël c’est simple, c’est ma famille rapprochée : avant y’avait les grands parents, l mon oncle et ma marraine, et mes parents.
    Au fil des ans, tout le monde ou presque nous a quitté brutalement et bien avant l’âge.
    Les « survivants » ont pourtant toujours continué à se réunir pour un repas de réveillon, un petit présent, parce qu’on ne sait jamais que c’est la dernière fois…
    Cette année aurait pu être bien différente pour moi si tout c’était déroulé normalement jusqu’au terme, qui aurait dû arriver ces jours-ci.
    Le premier Noël sans PMA, le premier de ma vie de stérile.

    Comme les autres, je dirai « écoute-toi », tu sais mieux que personne à quoi t’attendre dans cette réunion de famille.

    Et si tu poses la question, c’est qu’au fond de toi tu sais déjà ce que tu veux 😉

    J'aime

  15. Salut!
    Je pense que tous les commentaires ci-dessus donnent un peu la même idée, qui me paraît la meilleure: celle de faire ce qui instinctivement vous paraît le plus supportable. Personne ne peut se mettre totalement à votre place.
    Je n’ai fait que des fausses-couches relativement précoces, et chaque deuil est différent, mais je pense que le compromis, passer un moment en famille, genre le lendemain matin, ou à un moment pour un thé/goûter et se barrer en duo ailleurs, pas loin, mais juste suffisamment pour changer d’air, c’est ce que je ferais, il me semble.
    Je voulais juste te dire que peut-être que tu n’es pas obligé de le voir comme une fuite. Au contraire, tu peux le voir comme une bulle. Ancrée dans la réalité de cette année, de ce moment. Un moment rien qu’à vous, où vous vous retrouvez, parce que la frénésie de Noel ce n’est pas ce dont vous avez besoin maintenant. Ce n’est pas une fuite quand c’est un choix. Je ne sais pas si c’est clair, mais je trouve que fuite, c’est comme si vous vous culpabilisiez de ne pas avoir le « courage » d’affronter un moment qui ne vous plait pas. C’est peut-être juste intelligent de se créer un cocon pour se sentir mieux.
    Bref, désolée pour la « tartine ».
    Je pense bien fort à vous.
    Marie

    Aimé par 1 personne

  16. Mes filles sont nées sans vie en septembre il y a quelques années. J’ai profité de mon congé maternité pour voyager pas trop loin. A noël de cette même année, nous n’étions que mon mari et moi, un séjour en amoureux, dans un super restaurant. Nous avions besoin de nous retrouver et reparler de projets. La famille c’est d’abord votre couple. Et ce fut donc un beau noël en famille, plein d’amour.

    Aimé par 1 personne

  17. Il y a quelques années (2012), j’aurais dû accoucher entre noël et le jour de l’an. Mais paf, une FC (et pas la 1ere malheureusement). J’ai passé un très mauvais réveillon car j’avais en tête ma dpa. Et ma cousine était enceinte de 8 mois (ou comment remuer le couteau dans la plaie). Tu rajoutes un J1 le 25 décembre. Là, je me suis dit que j’aurais mieux fait de rester en boule dans mon lit.
    Surtout, fais (faites) ce qui te (vous) fait envie. Ne vous obliger pas à supporter des fêtes qui n’auront peut-être pas de sens pour vous.

    J'aime

  18. Bonjour,
    réponse un peu plus tardive mais si jamais…
    Je rejoins les commentaires précédents : faîtes comme bon vous semble ! Vous souhaitez partir ? Partez ! La famille comprendra (ou pas et dans ce cas tant pis pour elle!)
    L’année dernière nous avions prévu Noël chez nous puisque ma dpa était le 16 Décembre. Alors quand nous avons perdu les garçons il était hors de question que j’organise quoique ce soit. Mes parents ont accueilli tout le monde chez eux. Nous y sommes allés (essentiellement pour mon aîné) et j’ai tout fait pour que mes garçons soient avec nous : leurs photos dans la salle, un magnifique bouquet de fleurs à côté, des boules de Noël dans le sapin à leurs noms, des tous petits chaussons les représentant, des bougies etc etc. Après j’ai la chance d’avoir une famille bienveillante et je sais que même si nous n’en avons pas beaucoup parlé (trop douloureux à ce moment là), mes Amours étaient présents dans tous les esprits et tous les coeurs…
    Donc faite vous confiance, vous savez ce qui est le mieux pour vous <3<3

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s