Je vous ai parlé de mon retour a travail, mais là je vais vous parler de mon mari.

C’est vrai que niveau grossesse et parentalité au travail, je suis quand même par trop mal lotie car peu de jeunes dans mon bâtiment. Mes collègues de bureau ont des enfants qui ont mon âge. Bon ça n’empêche pas de parfois les entendre parler de quand leurs enfants étaient petit, à la maternité, de leurs petits enfants, qu’en ce moment dès que j’entend parler de grossesse et naissance (petits-enfants, collègues éloignés), toutes les naissances sont prévues pour juillet, de croiser une meuf enceinte dans l’ascenseur l’autre jour…. mais comparé à mon mari c’est le club-med.

Sa boite est plutôt jeune en moyenne d’âge, donc beaucoup de jeunes parents, de discussions autour de ça et d’annonces assez fréquentes de gars qui vont être père.

Samedi j’ai mesuré à quel point il était fort par plusieurs aspects, quand on a bu un verre avec deux amis qui ont été/sont aussi collègues par moment. Ils ont beaucoup parlé de la boite.

Déjà il doit côtoyer un collègue qui attendait un enfant à un mois d’écart avec nous. Sa femme a accouché dimanche dernier, et il a envoyé une photo…. (niveau tact on repassera). A l’époque ils parlaient de faire des play-dates, des cours de bébé-nageurs, etc ensemble avec nos bébés à venir. Vous imaginez bien la difficulté de côtoyer ce collège maintenant.

Un autre collègue qui a annoncé qu’il allait être père. Mais les tests et l’écho T1 ne sont pas bon, alors ils doivent faire une amniocentèse. Donc forcément ils discutent de tout ça et ça remue pas mal de choses.

Et puis, le plus difficile assurément : quand S. est mort, on s’est dit que pour le choix du prénom on avait bien fait d’en prendre un rare car au moins on ne devrait pas trop souvent l’entendre (je ne l’ai jamais entendu jusqu’à présent). C’était une difficulté en moins. Sauf que, la vie est une pute. Il retourne au boulot, un nouveau mec a été engagé dans son équipe quand il était pas là, il porte quasiment le même nom que notre fils (à une lettre finale près)… Il me l’avait raconté, et là, samedi, nos potes ont beaucoup parlé de ce mec (car il faisait pleins de connerie au boulot). Un coup de poignard à chaque fois que son nom était prononcé….

Je ne sais pas comment il fait pour supporter ça au quotidien, il est encore plus fort que ce que je pensais avoir découvert avec cette épreuve. Et ça me rend triste pour lui de savoir qu’il endure ça au quotidien (même si je suppose que c’est come tout, on finit par s’y habituer…)

Mais qu’est-ce que je l’aime !

doiCet autre collègue

 

10 réflexions sur “Je ne sais pas comment il fait

  1. La collègue de bureau de Mon Chéri: « grossesse accident », son mec à plusieurs centaines de km, pas française, pas encore de papiers de sécu, aucune connaissance du suivi de grossesse en France, législation… Du coup, beaucoup de discussions des collègues pour l’aider. Regards suspicieux des collègues quand Mon Chéri a sorti une réflexion sur le congé paternité. « Comment tu sais ça toi ? T’es vachement bien renseigné dis donc. T’as un truc à nous annoncer ? » Nos hommes aussi soufrent en silence. Au fait je t’ai envoyé un MP sur ton dernier article 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui ça doit pas être évident pour lui … encore plus quand les gens ne sont pas au courant de la situation j’imagine 😦

      Je vais aller voir ça alors, merci de me le dire, je pense rarement à lire mes mails ^^

      Aimé par 1 personne

  2. Moi aussi j ai énormément souffert au travail. Au debut, même si je me suis n’effondrez en passant la porte le premier jour, les collègues ont été gentils et même si j avais été absente pendant 10 mois je suis très vite rentrée dans mon train train et les automatismes sont revenus. Ah moins j avais la tête occupée.

    Et puis je suis partie en « congés » pendant une semaine pour faire un TEC qui n’a pas fonctionné, et à mon retour je me suis rendue compte que j’avais deux collègues enceintes (bolas et tout le tralala= grosse tepu). L une d elle portait un des t shirts de grossesse que j avais aussi. Cœur brisé x 1000.
    Personne ne m’avait rien dit évidemment. Je me suis prise deux énormes claques la même semaine.

    Et le pire à été à leur retour de congés maternité, TOUT LE MONDE ne parlait plus que de ça, d’accouchement, de césarienne, de grands parents gaga. C était horrible. J entendais tout et personne ne faisait d’effort pour m’épargner ces conversations qui me rappelaient inévitablement au drame de la vie. J ai vraiment failli en frapper une une fois, et j ai fini par aller chialer dans les toilettes, de nombreuses fois.
    Ces connasses ont aussi ramené leurs bébés au travail plusieurs fois ( bien entendu je ne leur disait plus bonjour et je décalais ma pause déjeuner pour ne plus les croiser ou entendre les conversations autour de ça), j en ai même parlé au DRH pour qu il leur dise de ne plus le faire et finalement ce qui m’a sauvé c est de retomber enceinte et de me casser en arrêt maladie dès le début ( et entre temps ces tepu se sont fait virer)
    Je vous souhaite bien du courage pour affronter ces merdes. J avais fini aussi par en parler à une collègue pour qu elle fasse passer le message de faire attention devant moi
    Peut être que ton mari pourrait en faire autant ?

    Aimé par 1 personne

    1. Wahou, ils ont vraiment été indélicats à ton boulot !!! J’imagine à quel point ce devait être horrible…. côtoyer des PB à longueurs de journée, c’est de la torture….

      Pour la photo qu’il a reçu, je lui ai dit qu’il devrait tout de même dire à son collègue qu’il avait été indélicat (mais je ne sais pas s’il a osé au final).

      C’est une bonne idée de passer par un collègue, je vais lui suggéré (bon après pour le mec au prénom similaire y’a malheureusement pas grand chose à faire, à part espérer que son CDD ne soit pas reconduit ^^)

      J'aime

      1. C est clair que pour le prénom du collègue c est mal barré .. après il a l air nul donc lui aussi va peut être se faire dégager 😉
        Pour le prénom de ma fille, il n était pas très courant mais est devenu hyper à la mode depuis. Bizarrement ça ne me fait pas trop mal quand je l’entends de quelqu’un né avant elle. Mais celles qui sont après ça me brise le cœur

        Aimé par 1 personne

  3. Oui je crois que nos hommes sont des warriors mais qu ils extériorisent bcp moins. Essayes de lui en parler au max et si besoin proposes lui d en parler même une ou 2 séances, je sais pas si tu vois qqun depuis le drame. Il faut juste pas surestimer sa force et laisser le vase déborder on est tous humains et la vous faites face à un drame inhumain 😦 plein de courage en tt cas à tous les 2 !!!

    Aimé par 1 personne

    1. On a aussi fait quelques séances de psy à 2 avec une psy spécialisé en deuil périnatal, et il voit aussi un psy de son côté 😉 On a tout de suite senti qu’ils nous faudrait de l’aide pour surmonter ça.

      Merci ❤

      Aimé par 1 personne

  4. Les hommes ont le poids en plus sur les épaules de devoir être courageux pour soutenir leur femme… les stéréotypes ! comme s’ils n’avaient pas de peine ni d’amour pour cet enfant pas encore né !Le poids de la société est terrible, et c’est très noble à toi de réaliser que la peine est partagée et non supportée uniquement par la Maman… Si les mentalités pouvaient changer, et les autres réaliser qu’une petite parole anodine peut aussi briser le cœur d’un Papa…
    Courage à vous deux ❤

    J'aime

  5. Nos hommes sont des incroyables rocs parfois. Pas facile de leur tirer les vers du nez. J’espère que le travail qu’il fait avec la psy l’aide bien, c’est déjà très courageux de sa part d’avoir fait le pas de rencontrer une thérapeute. La communication, il n’y a que ça de vrai ainsi que l’amour que vous vous portez mutuellement évidemment ! Bisous

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s