Chaque famille a ses histoires un peu particulières, anecdotiques, qui sont rarement partagées en-dehors.

Il y en a une qui a résonné particulièrement en moi ces dernier temps, alors que cela semblait anodin auparavant.

Ma grand-mère maternelle a été enceinte à peu près au même moment que ma mère l’a été de moi (je crois que ça s’est joué à quelques semaines/jours de différence). Un accident de contraception. Mais elle a fait une fausse couche, et à ce moment là on lui a découvert un problème, elle a du se faire une ablation de l’utérus. Je ne me suis jamais vraiment intéressée à cette histoire, je ne me rappelle plus ce qui s’est passé exactement (on me l’a raconté quand j’étais petite). Était-ce une grossesse extra-utérine et elle aurait perdu sa trompe ? quel était le problème avec son utérus ? à quel stade exactement ? je ne me souviens guère je dois l’avouer, puis je n’ai jamais été très proche de ma grand-mère.

Il n’était certes pas prévu, mais elle a tout de même perdu ce bébé.

Tout ce temps, elle l’a parfois évoqué, ma mère aussi « t’imagines, t’as failli avoir un oncle ou une tante de ton âge ». Mais je sais que j’ai toujours réagit plus ou moins de la même manière quand on m’en parlait, « nan mais ça aurait vraiment été trop bizarre ».

En février, elle nous avait invité à diner chez elle, pour fêter ensemble l’annonce de ma grossesse. Elle m’en a reparlé à ce moment là. J’ai de nouveau réagit de la même manière, je sais que j’ai été un peu sèche. En mode « c’est bon arrête de radoter, c’est une bonne chose que ce ne soit pas arrivé, ça aurait vraiment été trop bizarre comme situation. »

Forcément dernièrement, j’ai vu cette situation sous un nouvel angle. Je me suis rendu compte de l’égoïsme de ma réaction. Et je sais que ma mère (qui a aussi des relations tendues avec elle) a aussi toujours eu cette vision des choses – peut-être que ma vision des choses vient d’ailleurs d’elle.

Le fait qu’elle évoque cette histoire, ce bébé, en me voyant, moi, enceinte… ce n’est pas anodin. J’ai réalisé que quand elle me voyait, elle devait souvent se dire qu’elle aurait du avoir un enfant de cet âge là, même si ce n’était pas « dans l’ordre des choses », et qu’elle devait probablement se demander à quoi il/elle ressemblerait s’il/elle avait atteint cet âge là quand elle l’a évoqué ….

Côtoyer sa petite-fille, qui lui rappelle ce qui n’est pas advenu…. et que cette souffrance, ce deuil, soit nié par tous car ce n’était pas dans « l’ordre des choses »….. c’est horrible… Pas étonnant que nous ayons toujours eu des rapports assez difficiles….

 

12 réflexions sur “Changer de regard

  1. C’est vrai que ça a du être difficile pour elle de te voir grandir et de t’aimer en pensant en permanence à cet enfant qu’elle n’aura pas pu avoir. Ce sont des choses auxquelles on ne pense pas avant d’y avoir été confronté.

    J'aime

      1. Ma grand mère a fait une fausse couche dans les années 60. C’est mon grand-père qui me l’a appris et qui semblait le plus attristé encore aujourd’hui. On n’oublie jamais, on apprend à vivre avec…

        J'aime

      2. Ça me fait peur de voir toujours autant de tristesse tant d’années après… comment dire, même si on se rend compte rapidement que certains événements vont nous marquer pour la vie, on a pas envie de souffrir tant d’années, même si ça s’estompera tout de même.

        Aimé par 1 personne

      3. En même temps, on a pas tellement d’autres options …. Je pense qu’il faut se dire que même si c’était à refaire, rien n’aurait pu empêcher ce qui est arrivé 😦

        Aimé par 1 personne

  2. Et oui, tant que l’on a pad vevu la perte on ne peut pas comprendre le ressentis des gens, meme apres tous ce tps. Je pense aussi que cet evenement peu excuser certaines attitude ou une partie de la relation que vous avec avec ta grand mère

    Aimé par 1 personne

  3. On se rend rarement compte de nos maladresses tant qu’on n’a pas été confronté soi-même à la difficulté… J’imagine que ça doit être très dur à vivre pour elle, se sentir incomprise dans sa propre famille. Le temps apaise mais n’efface pas… 💜

    Aimé par 1 personne

  4. Oui pas facile même des années après. C’est certain que ta mère ne devait pas être enchantée à l’idée d’enfanter en même temps que sa mère mais ça arrive souvent et c’est pas si bizarre que ça. Mon père a un oncle de mon âge ! J’ai 18 ans d’eccart avec ma petite Soeur, et ma grand mère voulait un autre enfant quand elle m’a vu! ( elle n’avait que 40 ans et venait de rencontrer l’amour!) et une tante de ma mère a eu un enfant à 52 ans!!! Naturellement. Donc oui et non pour l’ordre des choses lol!
    Courage dans toutes ces réflexions!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s