Préambule : J’ai attendu un peu avant d’écrire cet article, pour ne pas porter la poisse. Il semblerait bien qu’un nouveau chapitre s’ouvre pour nous, mais j’y reviendrai à la fin de cet article, pour que celles qui n’ont pas la force/pas envie d’entendre parler de femme enceinte puisse éviter cette partie plus facilement. Je ne sais pas ce que deviendra ce blog dans les prochains mois. Clairement pas un blog PB/parentalité, car ce n’était pas le but quand je l’ai ouvert. Je pense vous faire part des nouvelles importantes (en espérant qu’elles ne soient que bonnes 🍀) de temps en temps pour celles que ça intéressera. Et pour celles qui ne suivront plus ce compte, et bien je vous comprends totalement, et vous souhaite que le futur soit plus clair. Pour ma part je continuerai à vous lire et suivre vos aventures et périples.

 

Le Bilan :

Cette année 2018 est, je pense, l’année la plus émotive que j’aurai vécu jusqu’à présent. J’ai eu l’impression de vivre à la fois les pires et les meilleurs moments de ma vie quand je repense aux mois écoulés. Et comme quoi une année peut commencer très mal mais pourtant finir très bien. Rien n’est jamais écrit d’avance.

En janvier 2018, nous étions pleins d’espoir. Après 3 ans d’essais, plusieurs reports, nous allions enfin commencer les FIVs (après 4 IACs infructueuses).

Début février je vivais une bouffée d’air enchantée dans un Stockholm enneigé, avant de me lancer dans cette FIV1. Qui fût la 1e claque de l’année. Mauvaise réponse à la stimulation (1 ovocyte pour des doses de 450 UI de gonal F). Elle fût transformée en IAC sans trop y croire, mais comme on s’y attendait, le miracle n’eut pas lieu.

En parallèle de la PMA , je préparais mon mariage (beaucoup de stress, de problèmes avec l’organisation et les prestataires).

En mai, petite parenthèse à Prague avec une bande d’amis, pour déstresser avant le mariage (et la FIV 1bis). Une très belle expérience !

Fin mai, malaise au travail et passage aux urgences, diagnostiqué comme infection urinaire ce sera en fait une colique néphrétique, rien de très marrant à vivre, mais heureusement ça passera vite.

Début juin je me mariais. Beaucoup de larmes de joie, d’émotions, de tendresse, d’amour, entourés d’une grande partie de la famille et de tous nos amis. Et ce fut un mariage à notre image : une cérémonie laïque dans la forêt, un repas végétarien, un thème nature… Que tous nos invités semblent avoir apprécié et dépassés leurs a priori pour ces « manquements à la tradition » d’après les retours qu’on a eu. Malgré les couacs, cette journée a été magique, et nous avons réussi à en profiter, et finir la soirée des étoiles pleins les yeux. Je n’aurai pu espérer mieux.

Et la semaine d’après commençait le nouveau traitement pour la FIV 1 BIS. Stimulation un peu longue, 450 UI de Fertistartkit, mais ça finit par pousser. Une ponction de programmée ! Enfin ! Et une belle récolte de 14 ovocytes. Résultats inespérés. Mais le pire était à venir. 2 jours plus tard le téléphone sonna. On pensait avoir des embryons et un transfert le lendemain. Au final on se prit un 35 tonnes dans la gueule. Échec total de fécondation, normalement avec 50% en FIV classique et 50% en ICSi. Rien ne peut préparer à un résultat pareil. 2 semaines plus tard, quand le compte rendu arriva, on apprit qu’en fait sur les 14 ovocytes, seuls trois étaient matures, et donc juste en FIV classique (il en fallait +de 6 pour qu’ils appliquent le 50/50). Cette nouvelle n’est pas plus rassurante. Nous sommes pour la première fois devant l’abysse, cette possibilité que pour nous il ne soit jamais possible d’avoir d’enfants. Car ce problème de maturité+stimulation difficile+échec de fécondation, et bien ce n’est pas très bon signe concernant la qualité de mes ovocytes. C’est même très inquitéant. Sachant que je n’ai à ce moment là même pas encore 27 ans. L’été fût très difficile. Encaisser de telles nouvelles aussi. Réfléchir à la suite en cas d’échec à la prochaine tentative, suis-je prête à accepter le don d’ovocytes ? Entamer le parcours de l’adoption ? Un seul espoir subsiste : que la FIV ICSI fonctionne. On essaye de se raccrocher à cela, sans trop y croire.

Octobre : FIV 1 ter, en ICSI. Nouveau protocole : 300UI de menopur, et double déclenchement (ovitrelle + decapetyl). On arrive à 10 ovocytes ponctionnés. 2 jours après le téléphone sonne : c’est un miracle, 8 ovocytes matures, 7 fécondés, 6 embryons à J2, (5 à  J3). On pleure de joie, avec l’impression d’avoir gagné la guerre (alors qu’on a seulement gagné une bataille). On me laisse le choix entre un transfert d’un J3 ou J5. Je décide d’un transfert à J3, je ne veux pas tenter d’attendre J5 par peur qu’aucun embryon survive. J’ai besoin d’avoir un transfert certain pour mon bien-être psychologique, me^me si on me dit que le chance de réussite est plus grand avec un J5. Mais vu nos antécédents ils acceptent. En parallèle les 4 autres embryons sont poussés à J5 et deux survivants pourront être vitrifiés.

Le 28/10, je commençais à couver un petit J3, et le 12/11, j’apprenais que ce transfert était positif ! On a du revérifier plusieurs fois la prise de sang, et faire un test bâton pour y croire, que c’était bien nous, que le labo ne c’était pas trompé de personne. On était totalement incrédules !

Le 12/12 on entendait son cœur battre pour la première fois, et on voyait cette forme qui ressemblait déjà dans les contours à un petit être humain.

… Jusqu’ici tout va bien …

Avec l’année qu’on a eu, je ne pensais vraiment pas pouvoir la finir avec un bouquet final pareil. Comme quoi on ne sait jamais de quoi demain sera fait. Et on peut toujours avoir de bonnes surprises dans ce parcours ! Même si notre parcours a été semé d’embûches, je mesure la chance incroyable que le 1er transfert qui a pu enfin être fait ait été positif.

J’ai réalisé il y a quelques temps que ce test positif a été à moins d’une semaine près, 4 ans jour pour jour après les règles survenues à la fin de mon C1, le 1er parmi d’innombrables cycles d’échecs. Comme si le temps avait été suspendu pendant 4 années. Le hasard du timing est parfois bizarre.

Je vous souhaite à toutes la meilleure année possible qui soit.

Et n’oubliez pas, l’échec n’est pas la norme.





Point Bidule :

Hier matin avait lieu l’écho officielle du 1er trimestre. Même si rien ne semblait indiquer de problème, nous y allions la boule au ventre. Avec la peur que son petit cœur se soit arrêté, ou qu’on découvre une anomalie. Les nuits précédentes furent agitées.

Avantages du RDV de bonne heure (8h20), on est encore chez la secrétaire qu’on est déjà appelé. On passe direct à l’échographie, et on commence direct par écouter son petit cœur… Ce bruit est toujours aussi magique la 2e fois. Puis on fait les quelques mesures, on peut voir son cerveau, ses petites mains, sa colonne vertébrale… C’est tellement irréaliste ! Puis il faut passer à la dernière mesure, la clarté nucale. Mais Bidule fait sa sieste et n’est pas du tout la bonne position. S’en suivent ensuite 5-10min à me faire trifouiller le ventre (dans le silence, ça fait bizarre) pour essayer de mieux voir, mais surtout de le réveiller. Ce qui fonctionne ! Et là Bidule fait la java (et du coup toujours pas facile pour mesurer 😂) j’ai trouvé ça totalement fou de le voir bouger autant sans le sentir, j’avais l’impression que ce n’était pas dans mon ventre. En tout cas la clarté nucale est parfaite, donc même si on devra attendre les résultats de la prise de sang au moins deux semaines, on est confiant et on va commencer les annonces à l’entourage. Ça promet des effusions d’émotions !

Aujourd’hui pile je suis à 11 SG/13SA, et je crois bien que je vais pouvoir m’asseoir dans le train. On a encore du mal à réaliser que ça nous arrive vraiment. Et j’ai du faire un truc de fou : remplir et envoyer ma déclaration de grossesse ! c’est donc bien vrai et officiel !

Niveau symptômes je suis dans la catégorie moyenne. Rien de bien méchant même si je ne suis pas au top de ma forme. Il y a bien pire que moi, là c’est pas trop embêtant au quotidien. J’ai le droit aux nausées encore le matin ( mais seuls deux vomis au décompte 🎉), remontées acides, fatigue extrême (forcément fatigue de grossesse + fatigue habituelle de maladie auto immune, c’est chaud). Et j’ai toujours mes bas de contention tous les jours. Si j’ai de la chance peut-être que je pourrais faire une pause entre le 3e et 6e mois, mais je n’y crois pas trop. J’ai testé de ne pas les mettre dimanche, et je ne tenais de nouveau pas longtemps debout. Ah oui et puis aussi la joie de se réveiller toutes les nuits pour devoir faire pipi (allez c’est de l’entraînement aux nuits hachurées 😂).

Il va falloir tout doucement que j’ose aller acheter au moins un pantalon de grossesse, car mes jeans commencent à serrer. Mais je n’arrive pas encore à passer cette étape.

On a aussi le dilemme voyage de noces. Pour rappel, je suis censée partir 3 semaines début mars en Nouvelle Zélande. Le gynéco nous a dit que dans la configuration actuelle, il n’y avait aucun soucis niveau trajet (12h puis escale puis de nouveau 12h de vol tout de même). Mais mon mari ne le sent pas. En même temps il est claustrophobe alors il voit une échappatoire aux 24h de vols, alors il est pas du tout impartial et rationnel pour cette décision, c’est la phobie qui parle ! Vous en pensez quoi vous ? J’avoue vraiment hésiter. Je fais confiance à mon gynéco, mais je ne sais tout de même pas si c’est raisonnable. Une chose est sûr, si jamais on annule, on partira plus près (c’est tout de même notre voyage de noces et notre dernier voyage à deux). Vraiment n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, ça m’aidera dans la décision de ne pas juste avoir l’avis d’un phobique de l’avion 🙂

Je fais aussi un blocage sur le choix de la maternité. Ça me semble encore tôt (et encore apparemment dans d’autres régions c’est beaucoup plus tôt). Option 1 : la clinique privée, en partenariat avec le cabinet de gynécologie qui me suit. Donc potentiellement mon gynéco pourrait être présent le jour de l’accouchement. Cette clinique a plutôt bonne réputation. Mais qui dit privé dit dépassement d’honoraires, et cette partie me fait un peu peur. Malgré la mutuelle, difficile de réellement savoir combien on risque de mettre de notre poche (et on est pas non plus très riche). Je vais essayer de me renseigner plus sur ce point là, mais jusqu’à présent je n’ai pas réussi à savoir. On a jusqu’au 5e mois pour s’y inscrire dans celle là. Et l’option 2 : le même hôpital où se trouve le centre de PMA. Du coup je bloque totalement, c’est pas forcément des souvenirs joyeux là-bas. Mais en même temps comme dit mon mari, c’est aussi grâce à ce lieu qu’on en est là, et ça serait une façon de conjurer le sort/boucler la boucle. En plus il a aussi bonne réputation, et niveau chiffres ( taux d’épisiotomie, de césarienne), il est très bien classé par rapport à la moyenne nationale. Bref va falloir qu’on arrête le déni et qu’on choisisse vraiment !

Et pour finir une petite anecdote : mon beau-père a parfois des pressentiments bizarres qui s’avèrent vrais. Par exemple il y a plusieurs années il a pressenti que son père avait eu un accident, alors qu’il vivait à l’autre bout de la planète, et c’était vrai. Dans cette lignée, il avait pressenti que j’étais enceinte genre à peu près au moment où l’accroche de l’embryon venait d’avoir lieu (ouais c’est assez bizarre), et là il a eu l’intuition en voyant la photo de l’écho que ce serait une fille. On verra d’ici quelques temps s’il a de nouveau eu le bon feeling ! (si c’est le cas, c’est vraiment étrange).

34 réflexions sur “Bilan 2018 (+point Bidule)

  1. moi je partirai pas, mais en meme temps, c’est un choix vraiment tres personnel . ya que toi qui puisse sentir si c’est jouable ou pas. c’ets un lonnnng vol et 10 heure de decalage horaire… et puis sur place, tu vas certainement pas mal bouger,… c’est vrai qu’avec un parcours PMA , on a tendance a vouloir proteger à outrance ce cadeau de la vie, alors fais ce qui est le plus raisonnable pour vous 2 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vraiment difficile de savoir comment on se sentira dans 2 mois ! J’avoue ça m’aurait arrangé si le gynéco avait dit « non » , comme ça pas de choix à faire 😂
      Bon pour le moment on a que le billet d’avion, justement on a rien réservé sur place au cas où il faudrait adapter le séjour. On pourrait encore faire « cool » mais c’est vrai que l’avion je me pose vraiment la question :/ ça va être difficile de choisir, mais vos avis « extérieur » l’aident quand même beaucoup

      J'aime

  2. Un bien beau début d année pour toi donc ! ☺️☺️☺️☺️
    Personnellement je n irais pas en voyage … mais c est mon ressenti a moi, et vu le bordel qu a été ma grossesse j’ai bien fait de pas prévoir quoi que ce soit mais tu as le droit de voir le verre à moitié plein pour la tienne, peut être que ton instinct de maman va pouvoir te guider … profitez de vos derniers mois à deux, ceux à 3 seront merveilleux !!!
    Et pour le choix entre clinique et hôpital, j étais suivi en clinique privée au début et orienté à l Hopital pour avoir accès à la neonat en fin de grossesse et ça c est super bien passe et les équipes étaient formidables ! Alors que je connais du monde qui a accouché dans cette clinique et vraiment moins bien accompagné … donc ne regrette pas si tu choisis le public ! Il y a des amours de professionnels partout !
    Prends bien soin de vous 😘😘😘

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai qu’on ne sait jamais comment ça va se dérouler dans les mois à venir. Le gynéco a bien précisé « dans la configuration actuelle, si ça reste comme ça, aucun soucis ». Mais si je n’ai pas la certitude que c’est sans danger, c’est clair que le choix coulera de source.

      Merci pour ton avis sur la clinique, c’est fou je pensais que le privé pouvait être mieux niveau prise en charge, mais j’entends plutôt le contraire en fait !

      J'aime

    1. Merci 😘
      Bon la Nouvelle-Zelande je pense que niveau hygiène c’est pas le pays le plus risqué (de toute façon mon mari est tellement stressé que dès qu’il a un doute il fait goûteur et me force à attendre pour que je puisse manger 😅)

      Aimé par 1 personne

  3. Personnellement je ne serais pas partie non plus. Nos grossesses sont précieuses et s’il t’arrive quoi que ce soit ou si des contractions se déclenchent pendant le voyage, tu risques de terriblement t’en vouloir. Après la décision finale te revient mais en ce qui me concerne je prends le moins de risque possible.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui ce que tu soulignes fait partie de mes doutes justement. Mon choix n’est vraiment pas fait, je vois des points des deux côtés. Mais j’envisage tout de même de changer nos plans, je regarde un peu nos plans B possibles.

      J'aime

  4. Pour le voyage, si tu peux partir moins loin sans perdre de sous, ce serait l’idéal. Dans un pays grossesse-compatible, bien entendu ! 😉
    Sinon, question maternité, personnellement je préfère le public pour plusieurs raisons : le taux d’episio et de césarienne faible est un bon indice de respect de la femme lors de l’accouchement. Et les équipements sont souvent au top pour accueillir des bébés qui vont mal à la naissance – je te souhaite de ne pas en avoir besoin bien sûr mais ça peut rassurer.
    Personnellement, j’ai accouché dans le même hôpital que mon centre pma , je connaissais beaucoup de personnel grâce à la pma, je connaissais les lieux par coeur et tous les acteurs que j’ai rencontré ont été très bienveillant pas rapport à notre parcours. C’est aussi un plus je trouve !
    Courage pour ces choix et profite du deuxième trimestre ! 😉
    Des bisous 😘

    J'aime

    1. Si jamais on va tenter l’annulation des billets d’avion, mais à voir si la grossesse avec mot du médecin passe comme raison… Les conditions sont plutôt strictes pour cette assurance (sinon fallait prendre un billet au double du prix pour avoir la possibilité d’annuler sans condition 😱). Mais on a rien réservé sur place pour le moment, alors dans tout les cas il nous reste encore un beau budget pour un voyage plus près (mais en mars les destinations cools et compatibles sont limitées ). En attendant de savoir vraiment comment je me positionne, je commence tout de même à regarder les plans B.

      En fait toutes les maternités de la ville que j’ai vu ont des bons taux niveau césariennes et épisiotomies, on a de la chance de ce côté là. Mais c’est vrai qu’entre les deux pour lesquels j’hésite, le public est vraiment très très bon élève. En tout cas ce que tu me racontes est rassurant 🙂

      Aimé par 1 personne

  5. Je connais du monde qui est parti en cours de grossesse (japon, usa) mais c’est ton ressenti qui compte.
    Concernant la mater, rien ne t’empêche ni de t’inscrire aux 2 ni de changer en cours de route, rien n’est figé !

    Aimé par 2 personnes

    1. Si le vol était moins long, je pense que j’hésiterai moins, c’est sûr (bon Japon c’est déjà pas mal en heure de vol il me semble). Si on part sur un plan B, il incluera probablement aussi un vol mais bien plus court.

      Je n’avais pas pensé à cette possibilité, effectivement ce serait une bonne solution pour choisir en prenant son temps 🙂

      J'aime

  6. Une sacrée année en effet! Et les suivantes promettent d’être tout aussi mouvementées mais bien différemment.
    Concernant le voyage, tu seras pas surprise mais je le ferai pas. Bon après, moi j’ai fait 400 km en train à 6 mois de grossesse et j’ai accouché le lendemain, alors forcément je suis « un peu » frileuse… Même si les risques sont faibles, on sait jamais de quel côté on va se trouver et je suis bien placée pour savoir que c’est pas parce qu’on en a bavé avant que tout roulera forcément après.
    Pour la maternité, c’est à toi de voir, selon les avis, les taux. Chez nous, la clinique privée est top pour l’après accouchement quand tout se passe bien, le personnel est un peu plus dispo. Les avis sont globalement très positifs, mais quand on creuse un peu, qu’on fait parler les gens, on se rend compte que ce n’est pas toujours le cas. Dès qu’il y a une complication, c’est une autre histoire (quelque soit la complication). Demande s’il y a toujours un pédiatre présent sur place parce que ce n’est pas toujours le cas. Regarde aussi les taux de césarienne car certaines structures vont facilement vers cette solution et pas toujours que dans l’intérêt de la mère et du bébé mais aussi parce que ça leur rapporte plus. Autre sujet : l’accompagnement à l’allaitement, si tu souhaite allaiter, renseigne-toi sur le nombre et la formation des conseillères en allaitement. Demande l’avis de ta gynéco même si elle ne va pas dire de mal si elle y travaille. Ca depend aussi de ce tu souhaites pour ton accouchement, plus physio, nature ou pas, ils proposent peut-être pas la même chose. Y en a-t-il un qui a le label « ami des bébés ».
    Bref, je te noie sous tout ça alors que ça doit te paraître encore très abstrait au stade ou tu en es. Tu as le temps de réfléchir, te renseigner, et garde à l’esprit que je suis ultra déformée, la plupart du temps ça se passe bien, je veux pas te faire peur.
    L’essentiel est que tu sois en confiance.

    J'aime

    1. Bien évidemment ton histoire fait partie de celles qui peuvent me mettre un doute. C’est sûr que sans la certitude que c’est sans danger, le choix sera vite fait ! Je suis seulement au début de la réflexion (je mettais ça de côté en attendant l’avis du gynéco), je regarde les plans B possibles et plus proches.

      Merci pour toutes ces infos et paramètres à prendre en compte 😍 ! Ça me sera bien utile pour savoir les questions à poser quand je vais appeler et demander des renseignements.
      Bon pour l’accueil nature c’est dans un 3e Hopital (public), de niveau 3, mais c’est bien précisé que pour la salle nature c’est que si on veut pas de peridurale (et vu comme j’en ai bavé juste pour la ponction, et les hysteroscopies/salfingographie, je doute que niveau douleur ça passe comme une lettre à la poste 😅 alors je vais pas trop hésiter de ce côté là).
      Mais merci pour ces détails, car c’est vrai qu’on se sent un peu perdu quand on arrive dans ce monde !

      Aimé par 1 personne

    1. Pour ton annulation de voyage si tu veux faire marcher l assurance tu as intérêt à avoir un médecin qui joue le jeu. J avais réussi à faire annuler un voyage lors de la grossesse de ma fille car j avais eu des saignements, l’assurance a tout remboursé sans poser de problème

      J'aime

      1. Il avait l’air flexible quand on lui a posé la question, il aurait fait les papiers déjà à ce rdv si on lui avait demandé (même si je ne sais pas exactement ce qu’il aurait noté)

        J'aime

  7. La nouvelle Zélande est safe côté bouffe, côté bébettes. J’avais fait une cystite là bas, nous avions trouvé un centre médicale qui m’a très bien prise en charge. Après, si tu commences à te poser des questions, c’est que sans doute tu as déjà la réponse en toi… Même si ça crève le coeur de devoir annuler ce genre de voyage. Mais la NZ ça peut très bien se faire un enfant !! Au contraire même je dirais !! Moins loin, nous on a beaucoup aimé Lanzarote et Fuerteventura (Iles Canaries), avec de beaux volcans dans le parc national, de belles baignades et de belles balades (en mars également l’année dernière !). Tes nouvelles sont supers à lire !! Bises

    J'aime

    1. Oui je crois que tu pointes juste…. C’est que ce voyage si on ne le fait pas maintenant je ne sais pas quand on pourra le faire. Principalement pour le budget (là c’est notre cagnotte de mariage qui y passerait) et vu la claustrophobie de mon mari, hormis le contexte de lune de miel, ce sera difficile de le convaincre à nouveau…. Mais ce n’est qu’un des paramètres dans la décision finale, et pas le plus important au final.

      Oh ben c’est marrant, je me disais justement que les îles Canaries ça pourrait être une bonne alternative pas trop loin et à cette période !
      Sinon mon mari a evoqué le nord de la Scandinavie en restant proche des rares villes (avec hôpitaux donc) mais bon faut que j’étudie les températures et la compatibilité. Ça sert à rien de se rapprocher en distance si c’est pas plus safe 😅

      J'aime

  8. Pour la maternité,J ai du m inscrire à 1 mois de grossesse, au risque de pas avoir de place. La gueule au téléphone… Je te raconte même pas…

    Je suis à 6 mois de grossesse et la gynéco a validé l avion mais selon mon état de santé – pas bien folichon depuis le début j enchaîne les merdes moi ^^
    Faut faire un point avec ton doc, il y a que lui,un peu à la dernière minute qui pourra te confirmer. Après peut être y trouver une destination moins loin?

    Prends bien soin de toi en tout cas !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui j’avais entendu que c’était la catastrophe pour s’inscrire à la maternité en région parisienne, un mois c’est abusé 😨 ils pourraient juste mettre en place une règle du genre « aucune inscription avant 3mois ». Je sais que ma ville fait ça pour l’inscription en crèche par exemple.

      Elle t’a validé un long vol aussi ?
      Mais mon gynéco avait l’air super confiant lui 😄 mais bon après réflexion et discussions je ne le sens pas trop, je m’en voudrais trop si je supportais mal le vol ou le décalage horaire (12h… Déjà en temps normal c’est pas évident je pense).
      Alors effectivement on va se rabattre sur une destination plus proche (avec un vol bien plus court), comme ça on aura l’esprit tranquille !

      J'aime

      1. C’est pas plus de 2h 30 de vol. Donc pour elle autant soucis. Ça aurait été plus ça aurait posé souci, surtout que mon utérus depuis le début est contractile.

        J'aime

  9. j’adore cet article !!!!

    Pour ton voyage de noce, si tu te sens bien et que ton gynéco est ok ne te prives pas. Vous allez déjà sans doute revoir votre programme sur place en fonction de ta fatigue donc si tu es en état ça serait dommage de passer à côté. Et puis c’est pas beau, le voyage de noce avec Bidule dans le ventre ?!

    Me concernant j’ai fait le choix de l’hôpital public près de chez et j’ai bien fait vu les dépassements d’honoraires que j’aurai eu !!! Et puis la Muette n’encourage pas l’allaitement en prenant le bébé en nursery la nuit.

    Je suis contente que tout se passe bien pour toi et PROMIS je prends le temps de te répondre par mail ! En fait je suis toujours sur mon portable et c’est pas pratique pour écrire avec le correcteur, je préfère être bien concentrée et disponible pour t’écrire !

    Aimé par 1 personne

    1. De base dans mon état je pense que y’aurait pas de soucis, mais après réflexion et discussion, je n’ai pas la certitude absolue que je supporterai bien un aussi long vol, ou même les 12h de décalage. Et sur place, effectivement on pourrait adapter, mais « pas de randonnée, pas de chemin caillouteux », alors que c’est un pays où on y va pour voir la nature. On risquerait de se retrouver à visiter que des villes, ce serait dommage. Donc après réflexion, on va trouver un plan B plus près, avec un vol plus court ( pour l’instant les îles Canaries mes tentent bien, ou alors la Scandinavie/pays baltes si ya des coins sympas à cette époque (mais pas la Suède pour changer un peu ^^). On se renseigne, on va probablement aller dans une agence de voyage samedi pour voir ce qui est proposé (et ne pas s’embeter trop avec l’orga).

      T’inquiètes, prends ton temps (vu le temps que moi j’ai mis, c’est pas moi qui va te presser 😂).

      Ah d’ailleurs je voulais te demander aussi si tu avais des livres à me conseiller, vu que je sais que tu as beaucoup lu pensant ta grossesse. Concernant l’arrivée de l’enfant, l’éducation, bref tout ce qui tourne puériculture pour mieux l’accueillir ! (Parce que là je suis un peu perdue quand je cherche sur internet, j’ai pas trouvé des trucs géniaux )

      😘

      J'aime

  10. Beaucoup d’émotion à la lecture de ton article. Je suis sincèrement heureuse pour toi. Ton bonheur est amplement mérité ! Tu as vécu un parcours long et douloureux mais tu t’es accrochée de toutes tes forces. Evidemment tu nous donnes de l’espoir et on en a besoin au quotidien. C’est ce qui nous permet de mener ce combat, de nous relever quand on est au plus bas, d’avancer vers notre rêve… Pour votre voyage de noce, personnellement je ne partirais pas si loin avec une grossesse tant espérée et tant attendue car je me connais, je ne profiterais pas à fond… Après c’est très personnel je pense… Mais partir tous les deux peut être plus près oui n’hésitez pas !!! Bises et belle année remplie de bonheur pour toi vous ❤

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s