J’ai du mal à me remettre de cette FIV abandonnée, je n’en reviens pas de cumuler autant de problèmes et de poisse. J’ai d’ailleurs longuement hésité à vraiment faire cette IAC5. Je me disais à quoi bon, c’est voué à l’échec si l’on en croit l’unique article que j’ai trouvé au sujet des FIVs transformées en IAC. Et j’ai peur de souffrir pour rien, car même si je n’y crois pas, l’espoir est tout de même différent que sur un cycle naturel. Mais on a quand même tenté le coup jeudi, pour se dire qu’on faisait quelque chose au lieu de juste attendre. 1,7 millions de spermatozoïdes. Je ne sais même plus si c’est bon ou mauvais au regard des autres IACs.

Parfois je me dis que j’aurais dû commencer les essais plus tôt, car je ne sais pas combien de temps durera ce parcours. Puis je me souviens que je n’avais que 23 ans au début des essais, et ça me mine encore plus le moral.

Car même si je me raccroche à l’espoir que mes ovaires se sont réveillés avec du gonal F 300 au bout de 10jours, je vois bien qu’en général ça pue du cul de mal répondre à la stimulation. Je sais déjà que mon AMH est pourrie alors que je n’ai que 26ans, alors tout ça cumulé, ça me fait très très peur pour la suite. On va pas se mentir, ce résultat était prévisible, et que mes peurs se réalisent m’angoisse encore plus. Ne pas savoir quand aura lieu la FIV1 BIS n’aide pas non plus.


La veille de l’IAC j’ai craqué comme ça ne m’était pas arrivé depuis bien longtemps. J’avais besoin de réconfort, d’être rassuré, mais mon homme au lieu de ça n’a fait que m’enfoncer la tête sous l’eau avec des raleries et remarques à la con.

Du coup j’ai tout lâché, je lui ai dit que je ne pouvais pas aller mal car il fallait que je le gère lui, et que moi si j’allais mal y’avait personne pour m’aider. Il m’a dit qu’il était un grand garçon, qu’il avait se gérer. Croyez-moi non, il ne sait absolument pas gérer les mauvaises nouvelles, sa réaction le soir de l’annonce de l’abandon de la FIV « je vois pas quoi faire à part me pendre »… réaction très normal bien sûr.

Il m’a dit que j’étais hypocrite que je faisais semblant d’aller bien et que ce n’était pas bien si on ne pouvait pas tout se dire dans notre couple. Pourtant ce n’est pas de l’hypocrisie croyez-moi, c’est juste qu’avec les années de dépressions passées, et surtout la réussite pour s’en sortir, et bien j’ai affuté mes armes pour encaisser les mauvais pas, et ma résistance est bien plus grande.

Mais elle a des limites.

Il voulait que je me laisse aller à la douleur, il a été servi. Et croyez moi, ses paroles ont défoncé toutes les barrières qu’il me restait. Au lieu de me dire qu’il y avait de l’espoir et des solutions, il me disait qu’il fallait de toute façon s’attendre au pire, que fallait que j’arrête de croire au miracle et au pays des bisounours. A croire qu’il voulait que je craque pour être sûr que ça m’atteignait. Alors que j’essayais juste de ne pas sombrer…

Toutes mes peurs ont éclaté à la surface. J’ai du pleurer une bonne demi-heure. Que dis-je pleurer, crier de douleur serait plus approprié. Je me suis laissée emporter par un flot de douleur pur.

Il a été totalement désemparé, il n’avait pas imaginé un instant ce qui se cachait derrière la digue…

Il m’a laissé brisée, amorphe toute la soirée…

Je vous avoue que j’ai du mal à remonter à la surface depuis. Une fois que les peurs ont été lâchées, il est difficile de revenir en arrière.

Je vous dirais que comme toujours, je vais me relever et avancer, pour continuer ce combat. Cependant l’horizon s’assombrit avec le temps et les obstacles qui s’amoncèlent, et je ne peux rien faire contre ça….

Publicités

30 réflexions sur “Tomber, se relever et repartir au combat

  1. Il est bizarre. je le connais pas, donc je ne porte pas de jugement, peut-être que mes mots seront lu de façon « cru » mais vous êtes deux à faire ce bébé. Et dire «  »je vois pas quoi faire à part me pendre » alors que quelque temps après il te dit « que fallait que j’arrête de croire au miracle et au pays des bisounours ». Euh… Je reste sans voix. Je suis pas psy, et encore moins conseillère conjugale. Je n’ai jamais vécue ce genre de situation non plus, parce que mon chéri est plutôt une personne à l’écoute même quand lui est au plus mal…mais la clairement, d’un point de vu extérieur, ta situation, ta vie de couple fait peur. Parce que tu veux un bébé, c’est une chose, que je comprends totalement, mais es-tu sûre de vouloir faire un bébé avec un homme qui te met si mal ?
    Sinon, pour les 1,7 millions de spermatozoïdes, c’est bien. le minimum c’est 1 M. Vous êtes donc dans les clous!
    Pleins de bisous. J’espère que ce n’était qu’un mauvais orage. Parce que ce n’est déjà pas facile quand on est sous traitement, alors si en plus on a pas de soutien de son conjoint…

    Aimé par 1 personne

    1. Oui il est bizarre ^^ On en est tous les deux venu indépendamment à la conclusion qu’il avait probablement une personnalité borderline, que la PMA a exacerbé x100. En temps normal je sais « le gérer », mais parfois j’en ai pas la force. Il vit tellement mal les événements qu’il ne comprend pas quand je ne suis pas non plus au fond du gouffre, donc il m’en veut de ne pas aller mal. Ouais c’est tordu. Bon là je pense que la situation lui a donné une bonne leçon, vu comme il était désemparé le reste de la soirée et essayait de me rassurer et de me faire aller mieux… (oui c’est un peu « drôle »)
      Il a essayé de m’expliquer que « ne pas croire au miracle » permettait de ne pas souffrir en cas d’échec, mais bon on voit que ça marche pas pour lui, et si je n’y crois plus je ne m’infligerais pas ce parcours.
      Je te rassure le reste du temps il ne me met pas mal, sinon je ne serai plus avec lui depuis bien longtemps. Mais oui pour la PMA c’est dur. Je lui en ai déjà parlé, mais on dirait que tant que je ne suis pas au fond du gouffre, il ne se rend pas compte que j’ai besoin de soutien.

      J'aime

      1. il devrait peut-être être suivi ? j’ai une amie qui a été diagnostiquée avec une personnalité borderline et à priori il y a des choses à faire, aussi bien au niveau médicament que psychothérapie, ça serait ptet pas du luxe avec la PMA en plus non ? Parce que désolée de te le dire, mais quand les bébés seront là (parce que je me refuse à croire que les choses vont se passer autrement) ça va vous péter à la tronche… quand on est maman on n’a pas à devoir gérer son mari adulte en plus, on en a aucune envie et il fini par vous sortir par les trous de nez lol. Moi j’ai gre un mari qui a très certainement un trouble de l’attention, ce qui n’est pas très grave et je peux te promettre que houuuuuu déjà quand les deux grands étaient petits c’était dur, alors une personnalité comme celle de ton mari ? quand le bébé ne s’arrêtera pas de pleurer et que vous serez épuisé il fera quoi ? il te dira qu’il n’y a plus qu’à se pendre ? bref, je pense que ça serait bien de prendre le problème à bras le corps dès à présent !

        J'aime

      2. Il a déjà fait quelques séances chez le psy l’an dernier. Ca l’a déjà bien aidé pour sa propre gestion de ses émotions tout de même. J’ai déjà eu la réflexion par rapport à ce que tu me dis, on en a déjà parlé d’ailleurs. Mais pour le moment il ne veut plus retourner chez le psy, car il ne se sent pas dépassé….
        Après faut pas croire que je me laisse marcher dessus, j’ai mon caractère….. En général avec lui, ses émotions c’est comme une explosion, puis ça redescend aussi vite que c’est venu, et là dès que j’estime qu’il n’a pas géré du tout, on a toujours une discussion.
        Mais je milite pour le renvoyer un peu chez le psy, car je pense qu’il a besoin de quelques cours supplémentaires tout de même

        Aimé par 1 personne

      3. Je ne doute à aucun moment de ton caractère, c’est juste que caractère ou pas, à certains moments je pense que t’auras d’autres chose à faire qu’à dépenser de l’énergie à « ne pas te laisser marcher dessus ». Après je ne vous connais pas, si au fond de toi tu sais que vous fonctionnez bien comme ça et que tu ne doutes pas tant mieux 😉

        J'aime

  2. difficile de te remonter le moral alors que je suis moi meme à bout de force aujourd’hui, mais disons que la PMA met le couple à rude epreuve. Il est confronté à des situations qui ne seraient pas presenté dans un contexte « normal ». c’est tres eprouvant…c’est demoralisant, et chacun vis sa douleur de maniere differente. c’est humain de se sentir depassé, dans le doute, et submerger par les evenements negatifs qui arrivent, mais les choses bougent à chaque instant. Une situation pourrie aujourd’hui, peut changer demain, et vice et versa. souviens toi des bons moments, des vraies raisons qui font que tu as choisie de te battre..

    Aimé par 1 personne

  3. Oh ma belle je suis tellement désolée.. d’abord pour cette fiv qui s’est transformée en IAC, une fille sur un groupe Pma avait eu ça aussi… Je m’étais renseignée car après ma fiv 2 et ma mauvaise réponse à la stimulation, j’avais envisagé cette possibilité, avec mon amh aussi. Et puis finalement les changements de protocole ont aidé à une meilleure réponse.
    Donc c’est déjà une solution cette IAC, et s’il fallait recommencer une autre stimulation de fiv je suis sure qu’ils trouveraient un traitement plus adapté.
    À ma fiv 1 , au bout de 8 jours je répondais mal , on m’a rajouté un traitement le Luveris en plus du Puregon qui a réveillé tout ça. Et pour cette nouvelle tentative je suis passée d’un ttt long à un court pour moins bloqué mes ovaires, avec du Décapeptyl en petite dose dans ce même sens…
    Pour ce qui est de ton homme, il doit être mal aussi pour réagir ainsi. Nos hommes se retrouvent mal à l’aise à certains moments, mais malheureusement on a besoin d’eux, et ton homme doit le comprendre. C’est un parcours qui peut se montrer long et il faut vraiment, être solide et accepter l’autre comme il est. Chacun a sa façon d’affronter tout cela.. il doit le comprendre.
    Ayez une discussion à cœur ouvert, pour trouver des solutions pour avancer au mieux ensemble. Et si vous sentez qu’une pause est nécessaire, pour penser à vous, et vous retrouver, c’est peut être le moment. Ça nous a été plutôt bénéfique avec mon mari.
    Je t’embrasse et n’hésites pas 😘❤️

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour tes mots, qui me rassurent un peu.

      On sort d’une pause de PMA de 10 long mois, qu »on vivait plutôt bien. Je crois que justement on est plus habitué à la douleur et les ascenseurs émotionels d’être en plein dedans

      J'aime

  4. Mon chéri avait tendance quand j’allais pas bien à taper un grand coup sur la tête pour me faire aller au fond et rebondir. Quand il a compris que ça ne fonctionnait pas du tout sur moi et qu’il obtenait l’effet inverse il a commencé à changer d’attitude. Rien n’est perdu, il faut juste qu’il arrive à comprendre comment tu fonctionne et comment se comporter avec toi et inversement. Il va je pense vous falloir un peu de temps et beaucoup de discussion mais maintenant que la brèche est ouverte vous pouvez construire une relation sur ces nouvelles bases et en ressortir plus forts. C’est du moins ce que je peux te souhaiter, ainsi qu’un parcours le plus court possible pour ne pas avoir à revivre des moments comme ceux là !

    J'aime

    1. On en a rediscuté, justement pour qu’il comprenne que c’était pas du tout la bonne attitude avec moi, qu’on avait des fonctionnements de gestion de la douleurs différents, mais qu’il ne fallait pas qu’il casse mes mécanismes de défense ! On verra à l’avenir s’il comprend un peu mieux comment je fonctionne

      J'aime

  5. Il faut croire qu’il a un frère jumeau enlevé à la naissance, car j’ai exactement le même à la maison. Ça ne sait pas gérer les frustrations, ça hurle avant de réfléchir posément et ça te rabaisse quand tu essaies de positiver. Puis quand tu craques c’est perdu et là ça essaie de te réconforter. Nous la gynéco veut l’envoyer chez un psy mais il a toujours une excuse pour ne pas appeler… mais il ne faut pas se laisser polluer par eux. La méditation m’aide beaucoup sur ce point. Et si vraiment je suis au fond du trou, on a mis en place des « protocoles », souvent je lui écris des lettres avec ce que j’ai besoin, ce que je ressens. Ça évite qu’il réagisse au quart de tour.
    Dans tous les cas je t’envoie tout le courage que j’ai en stock 😘😘😘

    J'aime

    1. Ah ben lui en général il fait sa « petite crise » d’émotion, puis ça redescend aussi vite que c’est venu, et ensuite il est tout gentil tout mignon parce qu’il se rend compte que c’était disproportionné… (en général je lui dis que je m’en fou des ses excuses, que faut qu’il arrête surtout d’avoir besoin de s’excuser XD).

      Il a seulement accepté d’alle chez le psy quand il était au bord du suicide en apprenant qu’il avait des soucis niveau spermatozoïdes. Et encore c’était un combat pour qu’il se rende compte que ça pourrait l’aider.

      Aimé par 1 personne

  6. Douces pensées pour toi 💜 Pour la déception de cette tentative transformée et pour les crispations au sein de votre couple. J’espère que la tempête aura eu le mérite d’avoir mis les choses à plat entre vous. Des bises

    J'aime

    1. j’avais oublié à quel point la PMA était un rouleau compresseur… j’ai vite été remise dans le bain ! Heureusement on discute toujours beaucoup en cas de « post-crise », j’ose espéré qu’il comprend un peu mieux comment je gère la douleur à ma façon

      J'aime

    1. Moi j’y vais déjà, enfin j’ai repris les RDV avec le retour en PMA, car je savais que j’en aurai à nouveau besoin.

      Lui il en a clairement besoin à nouveau (il y a fait un passage un peu trop court je trouve). Mais le plus dur est de lui faire accepter, ce pour quoi je milite en douceur 😉

      Aimé par 1 personne

  7. Je ne suis pas sûre que tu aies envie de lire ça car nos problèmes sont différents, mais en juillet, j’ai aussi eu droit à une stim pourrie pour ma 1ère FIV (ça ne s’est jamais réveillé même en passant aux doses de cheval) qui s’est finie en IAC encore plus pourrie (600 000 spermato, donc avec vos 1.7 millions, c’est top!). Et finalement regarde où j’en suis. Alors je sait que j’ai eu de la chance, mais ça montre bien que d’un cycle à l’autre les choses peuvent être différentes. Et ma gynéco était confiante pour une meilleure réponse avec un autre protocole pour la FIV 1bis. Alors si prochaine FIV il doit y avoir, les choses peuvent être très différentes.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour tes mots porteurs d’espoirs. On voit trop peu de positif ça ce sujet dans les témoignages sur internet :/ Le problème dans ce centre, c’est que pour avoir RDV avec ma gynéco je dois attendre 2-3mois, alors je peux oublier le débrief pour le moment, ce qui n’aide pas à se rassurer :/

      J'aime

      1. Ca dingue de devoir attendre aussi longtemps alors que c’est maintenant que tu as besoin d’être informée/ rassurée sur la suite. J’espere que vous pourrez mettre ce temps à profit pour retrouver une belle sérénité dans votre couple. Nous aussi on a connu des moments difficiles parce qu’on vivait pas les choses de la même manière ou qu’on les exprimait pas suffisamment. Rien de telle qu’une bonne crise pour remettre les choses à plat. Bon courage à vous 2!

        Aimé par 1 personne

  8. Je dois avouer que je suis comme ton mec Dans ma
    Relation, Et que j ai un copain très très patient et courageux
    Apres je me dit que tout ça « passera » une fois que j’aurais un enfant, puisque 100% de mes frustrations sont liées à ce projet
    Je suis contente que tu aies choisit de faire l’iac quand même, il suffit d’un soermatozoide. Ce serait dommage de ne pas profiter de la stim 😉

    J'aime

    1. Je me suis dis que je n’avais rien à perdre, mais que je continuerai ma vie comme d’habitude (comprendre je ne m’empêche pas de boire une ou 2 pintes avec mes amis ce weekend^^)

      J'aime

  9. Je suis vraiment désolée pour toi, ça fait beaucoup à encaisser. Oui, comme tu le dis, tu vas te relever, et (qui sait?) cette IAC peut donner aussi du positif. Et tu n’as connu qu’un seul protocole de fiv, il suffit parfois de changer de produits de stimulation pour que le corps réagisse différemment, alors ne désespère pas. Prends soin de toi et de ton couple en attendant ; la PMA nous fait affronter des tempêtes, et peut générer beaucoup de frustrations, difficiles à appréhender quand la communication n’est pas optimum. Des bises

    Aimé par 1 personne

  10. Beaucoup de douces pensées ❤️ et surtout beaucoup de courage.
    J’ai un homme très enfantin que je dois constamment « guider », trouver les solutions aux problèmes et ensuite rassurer. Mais ce n’est pas prononcé au point de ton chéri. Je dois te dire que tu as énormément de courage pour aller de l’avant. On est déjà épuisée alors trouver la force de soutenir les autres à bout de bras …

    En tout cas il a clairement besoin d’une aide psychologique. Le plus dur je pense sera de lui faire accepter. Moi ça fait des années que j’essaie de convaincre chéri de le faire (ancien militaire qui revit constamment ses combats contre les talibans avec les cris en pleine nuit etc). Si tu trouves la recette je suis preneuse !

    Aimé par 1 personne

  11. Hey oh, c’est un peu normal de se sentir mal…ce qui est difficile je trouve, c’est quand les deux membres du couple sont mals en même temps. Un peu d’indulgence pour vous deux, ça aide. Et j’espère aussi que vous avez pu reparler calmement de tout ça et de votre déception de cette fiv devenue iac.
    Courage à vous, le traitement prochain sera mieux adapté.
    Des bises de réconfort 😘😘😘

    Aimé par 1 personne

  12. La communication est souvent difficile dans ce genre de situation et je sais de quoi je parle… Il faut prendre le temps de se poser, de discuter pour mieux se comprendre, parfois ça ne marche pas du 1er coup, il faudra réessayer et même faire des compromis…
    Bref ce ne sera pas facile, mais votre amour sera plus fort!
    Des bises

    Aimé par 1 personne

  13. Oh non ma belle… Après oui c’est douloureux et ça fait un mal de chien mais je pense qu’il fallait que ça sorte, pour vous 2. Alors ça sort dans le désordre et avec bcp de mots durs mais vous accumulez tellement.
    J’espère sincèrement que tu arriveras à remonter la pente, prends surtout tout le temps dont tu as besoin. Pleins de courage et de bisous et de réconfort 😘😘😘😘😘❤️❤️❤️

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s