FIV1 #1 changement de planning

On dit que ça ne se passe jamais comme on le prévoit, et bien je crois bien que mes règles ont envie de prendre quelques jours d’avances. Depuis ce matin, douleurs dans le bas ventre et pertes légères de sang me font prédire que mes règles arriveront plutôt ce weekend que milieu de semaine prochaine (bon ben on aura plus de temps pour admirer le paysage en Suède XD).

Du coup vu que je devais commencer à prendre l’Oromone dimanche et que le RDV de contrôle n’est que le 13/02, j’ai envoyé un petit mail aux sages-femmes pour savoir s’il ne valait mieux pas changer le programme.

Donc voilà le nouveau programme :

  • Début de la prise d’Oromone dès ce soir jusqu’à la 1er écho.
  • Mercredi 07/02 : RDV anesthésiste
  • Jeudi 08/02 : 1er écho de contrôle pour voir si on peut commencer la stimulation

 

Ca y est, on y est….

 

Publicités

1 an de blog

Il y a 1 an (et un jour), je franchissais enfin un cap après avoir passé des mois sur la blogosphère en mode sous-marin, et ouvrais enfin mon blog.

Il y a 1 an, je subissais l’échec de la 1e IAC (faite en ambulatoire chez mon ancien gynéco), je m’apprêtais à aller à mon 1er RDV au centre PMA. Il nous aura donc fallu une année entière pour enfin commencer les FIVs.

Il y a un an, j’étais au fond du gouffre et je passais 3 semaines en arrêt maladie pour me remettre un peu sur pieds. Entretemps j’ai bien remonté la pente, acquis de nouvelles armes pour affronter la PMA, vécu de bons et de mauvais moments. Oh je vous avoue que ces derniers temps c’est à nouveau difficile, avec l’enchainement des problèmes de début d’année, la FIV qui approche, le stress de l’organisation du mariage, et surtout l’annonce de la double maladie auto-immune. J’ai du mal à accepter que tout cela puisse arriver à une seule et même personne. Parfois je frise la crise d’angoisse, heureusement j’ai la capacité de friser mon cerveau pour arrêter cela et faire le vide dans ma tête. Mais l’angoisse en bruit de fond ne disparait pas. Il est vrai j’ai songé à me mettre en arrêt la semaine dernière, mais je me suis dit que mon état risquerait d’empirer pendant la FIV, que je ne pouvais pas être en arrêt 2 mois, donc il fallait que je prenne sur moi, que j’étais forte et pouvais le faire. J’ai repris contact pour un RDV avec ma psy, seulement lundi 12/02 mais c’est déjà ça.

 

Mais surtout, il y a un an, j’ai trouvé une place dans une communauté qui m’a soutenue, qui m’a aidé à surmonter toutes les épreuves endurées, pour la PMA comme pour le quotidien. Ce blog a été salvateur, c’est la meilleure décision que j’ai prise en 2017. Vous avez su me donner des réponses à mes questionnements, me rassurer quand je stressais, me réconforter dans les mauvais moments, me faire rire aussi. Il n’y a aucune comparaison entre mon année 2016 et 2017, entre l’avant et l’après blog. J’ai vécu des choses bien plus difficiles en 2017, mais grâce à cet espace de parole, et grâce à VOUS surtout, ça a été moins difficile à surmonter, vous m’avez aidé à me relever plus vite à chaque fois

Alors merci mille fois à vous toutes ❤ ❤ ❤

Démarrage des hostilités !

On a une putain de date approximative de FIV 1 !!!!

Je croyais que ça n’arriverait plus !!!

Début des hostilités au prochain cycle, on table sur des règles le 07/02 (le lendemain de mon retour de notre weekend en amoureux en Suède), on débute donc la prise d’Oromone le 04/02 (en Suède donc, heureusement que c’est un comprimé).

Puis 1e écho de contrôle programmée le mardi 13/02 pour donner la date de top départ de la stimulation. On tablerait sur une ponction vers le 26/02. (Bon ça c’est le programme de départ).

 

La sage-femme était vraiment super, elle a bien pris le temps d’expliquer le déroulement, les différents traitements (le RDV a duré presque 1h!). Elle était vraiment à l’écoute, au top !

Au secrétariat par contre accueil inexistant en plein rush du matin. La sage-femme m’a dit qu’il fallait toujours s’annoncer, mais quand je suis arrivée avant le RDV, on m’a dit de m’assoir direct en salle d’attente sans prendre mon nom, du coup je n’étais pas dans la bonne salle d’attente ^^ rien de grave en soit mais bon.

Par contre elle m’a dit que y’a juste un jour d’arrêt, le jour de la ponction et c’est tout. Si jamais je sens que j’ai besoin de plus longtemps, faut que je négocie avec eux ? ou que j’aille voir mon médecin traitant ? Vu que quand je lis vos blogs, en général vous ne reprenez pas le travail de suite pour vous remettre de tout ça, j préfère être bien informée sur le sujet.

 

Reste plus qu’à prendre le RDV avec l’anesthésiste.

Et à décaler mes congés. Car là on serait en pleine stimulation, et je me vois mal me lever aux aurores et faire 16km de vélo aller-retour, alors que le centre est à coté de mon boulot, autant travailler quand j’ai les contrôles, et ne pas gâcher mes vacances ! Et garder les vacances pour la supposé période post-transfert/réussite ou échec. (même si en PMA on est jamais sur du timing bien évidement).

C’est parti mon kiki !

 

PS : le stress commence à monter du coup !

Soldes d’hiver : 2 pour le prix d’1

Mais de quoi donc parle Nirnaeth ? de deux articles le même jour ? (presque, mais vous attendrez demain pour le 2e), d’un double transfert pour la FIV à venir ? (non non, pas dans notre centre) de jumeaux surprises ? (nan mais vous avez fumé ? c’est l’année de la truite), d’un 2e cambriolage ? (ah non quand même pas*Nirnaeth touche du bois*).

Mais non, hier j’avais….. le…. RDV…..

Nan mais faut suivre un peu aussi ! c’est pas comme s’il se passait 40000 RDVs dans ma vie d’infertile en ce moment XD

Bon allez je vous aide encore, le RDV…. avec le spécialiste….. Ah oui toi près du radiateur… ! « Pour expliquer le traitement de la FIV ? »

Roh mais non, rendors toi ! ça c’est au prochain cours.

Avec le spécialiste en auto-immunité !! faut réviser vos leçons là !


Hier avait donc lieu le RDV avec le spécialiste en auto-immunité, attendu depuis le longs mois.

Après avoir fait 3 bureaux d’accueils  et m’être perdue dans les dédales de ce nouvel hôpital, je rencontrais cet éminent Professeur, retraité et consultant à ses heures perdues pour diagnostiquer les cas bizarres, qui n’avait étonnamment aucun retard, chose peu habituelle pour les RDV avec des médecins tant sollicités.

Je m’installe, lui donne la lettre rédigée par mon médecin traitant, puis me demande ce que j’ai. Je décris pleins de mes symptômes. Il demande plusieurs fois si c’est tout, je dis oui (je me rends compte en sortant du RDV que j’ai oublié d’autres symptômes chelous sous le coup du stress/émotion).

Puis il me pose des questions, auxquels je réponds par l’affirmatives ou la négative.

Ensuite il m’ausculte rapidement. « Ok vous pouvez vous rhabiller et vous installer, pour qu’on discute de tout ça ».

 » Alors vous avez déjà pour sûr une maladie auto-immune, la thyroïdite de Hashimoto, qui explique vos problèmes de thyroïde »

Bon rien de vraiment nouveau, si ce n’est qu’il met un nom dessus.

« Mais d’après certains de vos symptômes, vous en avez très certainement une e. Ce n’est pas rare, les deux maladies sont souvent associées. Vous avez le syndrome de Goujerot-Sjögren. Ce qui explique les douleurs articulaires que vous pouvez avoir, ainsi que la sécheresse oculaire et buccale. Cela explique aussi que vous ayez des anticorps anti-nucléaires au 1/640e. On pourrait faire une biopsie de la glande « jesaisplusquoi », mais ça ne sert à rien car il n’y a pas de traitement. je ne vais donc pas vous faire un examen invasif s’il ne sert à rien au final. Ce n’est pas une maladie grave en soit, un bilan annuel avec votre médecin traitant est suffisant. Il faudrait juste que vous voyez un ophtalmo rapidement, pour faire un test de larmes, pou voir si vous avez besoin de larmes artificielles. Car en cas de sècheresse oculaires, on peur avoir une infection de la cornée, c’est très douloureux et ça laisse des séquelles. Mais on peut le prévenir avec les larmes artificielles. Bon par contre pour l’asthme c’est pas lié, vous avez juste pas de chance »

Il me prescrit un prise de sang pour encore d’autre anticorps qui non pas été testé, pour vérifier que la rhinite chronique n’est pas due à une autre maladie auto-immune (LOL).

Je lui demande ensuite le lien avec l’infertilité, mais d’après lui aucun impact de cette maladie là.


Bon je garde à l’esprit que le cumul de maladie auto-immunitaire est fréquent, donc si par malheur la FIV1 (et la 2 ?) se passe mal, je pense que Matrice-Lab sera une bonne idée. Mais chaque chose en son temps, on en est pas encore là, je peux encore espéré que de ce côté tout se passe bien.

J’ai eu les réponses que je cherchais, j’ai enfin eu une explication pour ces foutus anticorps anti-antinucléaires. Alors oui ce diagnostique ne changera probablement pas ma vie (ni en mal, ni en bien vu que y a pas de traitement de fond pour les symptômes). Je sais que les douleurs articulaires liées à cette maladie ne sont pas graves pour les articulations (elles ne se détruisent pas à petit feu). Cela explique aussi ma toux chronique, et ma fatigue (que Hashimoto explique aussi). Au moins je suis apaisée par les réponses reçues, c’est déjà pas mal.

 

 

Confirmation : 2018 année de la truite

Vous voulez rire ? On s’est fait cambriolé cet aprèm, pendant l’heure et demi où on faisait les courses….

Ils ont forcé la porte-fenêtre du balcon (on est au 1er), ils ont probablement grimpé sur le toit de leur voiture ou un truc dans le genre pour monter.

Bon plus de peur que de mal, on pense qu’ils ont été interrompu, ils n’ont rien eu le temps de prendre. Ils ont vidés les tiroirs de nos tables de nuits, un placard à côté de la TV et ont sorti 2-3trucs qu’ils voulaient probablement prendre à la fin. Mais rien ne manque apparemment, mêmes les ordinateurs n’ont pas bougé.

Et les chats ne se sont pas barrés malgré la porte-fenêtre ouverte.

Je commence à me demander ce qu’il va encore nous arriver si ça continue à ce rythme…

Les poissards

2018, année de la truite.

Un de ces moments où tu te demandes pourquoi t’essayes encore de faire des trucs.

Un de ces moments où tu ne t’y attendais pas et boum tu te couches avec une grosse boule dans la poitrine, tu te réveilles plusieurs fois dans la nuit trempée de sueur sans comprendre vraiment pourquoi, et tu te réveilles avec toujours la même boule au cœur, encore plus intense que la veille, avec la seule envie de rester en PLS au fonds de ton lit et d’attendre que ta vie passe en mode accéléré jusqu’à une période plus faste. Mais non, tu dois te lever pour aller à ton boulot pourri. Alors tu te lèves bien malgré toi, tu prends ton vélo, tu arrives au travail et dégaines ton clavier pour soulager un peu ton cœur sur wordpress.


J’ai toujours été une grande poissarde (ça ne m’a même pas étonné de finir en PMA, je me doutais qu’une truc du genre arriverai). Je suis la nana, qui quand elle finit à 17h il commence toujours à pleuvoir à 17h01, et que quand elle change ces horaires à 17h30, la pluie attend désormais 17h31 pour débuter. Et s’arrête quand je suis devant le pallier de l’immeuble. Quand j’étais livreuse pendant mes études, il commençait à pleuvoir quand je tournais au coin de la rue et arrivais au local de livraison pour débuter ma soirée. Mes collègues ont commencé aussi à remarquer ce curieux phénomène. Mes collègues actuel l’ont aussi remarqué.

Depuis quelques semaines (vers octobre-novembre je crois), et après une année de thérapie, je disais au revoir au séances programmés avec ma psy (en sachant que je la reverrai surement tout de même au moment de la FIV), car je n’avais plus grand chose à raconter ou à décortiquer.

Les fêtes de fin d’années se sont bien mieux passées que les deux précédentes. Le cœur était moins lourd, malgré les cousins encore jeune de mon homme ou de mes neveux. Il y a eu un petit pincement au cœur bien-sûr, mais je me disais plutôt « j’ai vraiment hâte de vivre ça avec mes enfants » que « Est-ce qu’un jour je le vivrai ? ».

Je pense que ce sont la somme de toutes ces petites blessures, qui accumulées ont commencées à s’infecter, et à exploser hier…

La naissance de la fille de L., l’annonce de la grossesse de V. et sa femme. Et puis, je crois qu’il ne faut pas se mentir, mais dans la blogosphère, ces dernières semaines ont pu être éprouvantes pour celles qui sont toujours sur le quai. Je suis un peu sado-maso, je lis tous vos articles, mais aussi je me réjouis sincèrement des belles annonces de réussites et de naissances, car ça me rappelle que c’est possible malgré le parcours et les échecs endurés par vous toutes, et à quelle point j’ai envie de vivre cela. Et ça me rend heureuse pour elles de voir des copines de galères pour qui la roue tourne enfin (Je ne dis pas ça pour me donner bonne conscience, je le pense vraiment).

Mais à cela se rajoute 3 constatations :

  • Les naissances de ces dernières semaines coïncident avec celles qui ont eu de la réussite au moment où nos IACs se soldaient par des échecs.
  • Je crois que de celles qui sont arrivées au même moment que moi sur la blogosphère, je suis la seule qui reste le ventre vide. Niveau statistique, ça fait un peu peur. Mais en même temps ça fait des mois que nous n’avons rien pu tenter…
  • Si ça continue à ce rythme, on va s’approcher des 1 an sans aucune tentative de PMA, forcément le temps semble long et cette situation indéfinie…

Et puis à côté de cela, tous les petits problèmes du quotidien qui s’accumulent : une « promotion » qui n’a pas eu lieu, le traiteur pour le mariage qui annule, la voiture qui rend l’âme fin octobre, 2 mois sans voitures à galérer et ne pas en trouver d’autres, une voiture qui écrase le vélo stationné de mon homme, qui se retrouve donc sans aucun moyen de transport pour aller au boulot la semaine dernière.

Et puis, la goutte d’eau hier soir : la nouvelle voiture, achetée samedi, tombe en panne…. Alors qu’on a exprès mis un peu plus d’argent pour en avoir une fiable, qu’on s’est renseigné sur le modèle, que le carnet d’entretien était impeccable… Et qui plus est, le garage où on l’a acheté est à 100km. Et la voiture de démarre plus maintenant. On ne sait pas si on a juste la poisse (probable) ou s’ils nous ont arnaqué. On sait juste qu’on a de nouveau plus de voiture, et beaucoup de sous en moins. Qu’on a pas les moyens de payer des réparations de notre poche car on a un mariage a payé, et que la voiture était au maximum de notre budget. On ne sait pas comment on va se sortir de cette histoire.

Et pour couronner le tout, on vient de se rendre compte, que par erreur le vendeur a gardé notre exemplaire du « bon de commande », donc on a aucune preuve sur le prix, la garantie et l’état à l’achat, qu’il faut absolument qu’on le récupère avant diagnostique pour pas nous faire entuber s’ils venaient à ne pas être très honnête sur le SAV… (oui on se dit qu’on est très TRES cons, mais forcément c’est le papier dont on remarque l’absence que si on a un problème…).


Une année qui commence comme ça, et avec la poisse qui s’enchaine, j’ai du mal à me dire que le reste va bien se passer, que la FIV pourra bien se passer, que le mariage va bien se passer sans accroc. J’en ai marre d’enchainer les problèmes.