Bon c’est officiel, après de long mois à en profiter, j’en ai marre de cette pause de PMA !!!!

Je ne suis pas pressée de retourner dans la marmite bouillante le bain de la PMA, mais l’inaction me pèse, et le manque d’enfant me pèse fort. En même temps la dernière IAC c’était en mai tout de même ! Depuis mai j’ai pleinement apprécié mon temps libre, et les multiples activités que je faisais. J’arrivais à vivre tout simplement. Mais là le vide refait surface, je trouve mes soirées et mes weekends et mon ventre bien vides et vains, l’approche des fêtes se fait sentir, j’aimerai tellement décorer tout suivant les fêtes (Halloween, Noël), mais je trouve cela tellement vain sans enfant avec qui le partager. J’ai envie de me projeter mère, mais une partie de moi n’y arrive plus, et je pense que cela fait mal aussi en ce moment.

J’essaye de profiter, pour continuer de vivre et ne pas m’enfermer dans un statut de « malade et sans enfant », j’ai commencé mon gros projet de tatouage, j’ai fait mon 1er entrainement de roller derby (enfin j’ai essayer de tenir sur des patins pendant 1h30 serait plus exacte^^). Et c’est bien, mais en même temps le fait de lancer tout ça montre que je ne crois plus trop à une grossesse prochaine vu que totalement incompatible. Mais cela fait du bien de faire des projets et les débuter.

Et puis coté boulot…. il y a un mois 1/2 mon responsable m’a parlé d’une promotion probable. Le poste horrible à vivre mais qui aide grandement pour la carrière. J’ai donc repousser mon projet de quitter la boite. Il y a 2 semaines il me dit que c’est presque validé, et que par ailleurs je vais voir une petite augmentation pour me féliciter de mon boulot sur un gros projet cet été (cool). Je me dis que le vent à l’air de tourner, c’est agréable. Sauf que y a deux jours, il me demande de venir en salle de réunion… pour passer un entretien pour ce poste, et qui plus est, j’apprends que je suis en concurrence avec mon collègue (le seul jeune du service arrivé en même temps que moi, qui bosse super vite ais fait 40000 conneries et erreurs…)…

ok donc entretien surprise pour un poste que je pensais déjà acquis…. j’ai perdu mes moyes et ait eu du mal à me défendre face à un mec (en quelque sorte le binôme pour ce poste) qui avait des doutes pour moi car trop réservée…. Je pense pas lui avoir prouvé le contraire…. Alors que mon collègue a la tchatche, donc je le sens pas du tout cette histoire.

J’ai appris que mon responsable préfèrerait que ce soit moi, mais c’est pas lui qui a le dernier mot, mais l’autre mec (qui préfère mon collègue je le vois bien), donc ça pue…

Je ne sais pas quand je serais fixée, probablement avant début de semaine pro.

Et puis je ne sais pas si je dois me battre, le boulot sera très dur, tout à apprendre, l’anarchie totale, beaucoup de déplacements. C’est un challenge donc ça me botte bien dans le sens où c’est un défi à relever, je ne m’ennuierais pas, et puis je monte en grade. Mais j’ai appris aujourd’hui que y’aura pas d’augmentation pour le moment pour la personne qui prend le poste (alors que je vais devoir m’acheter une voiture, vu qu’on pourra plus en partager 1 pour 2 avec l’homme), alors que c’est carrément plus de boulot et de responsabilité que mon poste actuel, et pas le même grade. Je devrais annuler mes vacances de fin du mois si jamais j’ai le poste en plus. Bref je ne sais pas si ça vaut le coup au final. J’ai pas envie de me battre, sachant que le milieu où je suis ne me plais même pas (mais je ne sais pas quoi faire d’autre de ma vie^^), donc bon….et en décembre/janvier ça va être difficile à concilier avec la PMA…

Je sais je baisse les bras à la moindre difficulté, ou peut-être que je trouve des excuses pour ne pas trop être déçu si j’ai pas le poste. D’ailleurs l’ambiance va être sympa dans tous les cas avec ce collègue, sachant que je suis en déplacement jeudi et vendredi avec lui XD

11 réflexions sur “Impatiences et incertitudes

  1. La blague cet entretien surprise j’hallucine… et bon pas d’augmentation et juste du grade en contrepartie ça me parait vraiment léger… Tu sais comme je te comprends pour le boulot et d’ailleurs merci bcp pour tes conseils. En revanche si tu as trop à y perdre ça ne vaut pas le coup (a mon sens). Ce ne sont ni de fausses excuses ni reculer encore mais il faut aussi être indulgent avec soi même et savoir ce qu’on peut gérer de front ou pas. Quoi qu’il en soit je suis certaine que tu prendras la décision qui te conviens le mieux et j’espère sans regret.
    Ps: elle est nulle cette période de l’année pour les oublié.e.s de DNLP, on va se serrer les coudes 💋😘

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce message 😊
      Je pense que demain je vais demander à parler à mon responsable et mettre carte sur table la PMA (et mes 40000 rdv médicaux annexes ^^) et voir s’il pense que c’est vraiment compatible… Et voir ce que je peux attendre de mon poste actuel si j’y reste sachant que faut me trouver d’autres trucs à faire sinon je vais finir pas faire un truc débile (genre quitter le siège et le confort du bureau pour aller en agence et faire du commercial alors que je suis pas très fan 😂)

      J'aime

      1. Je suis d’accord. Récupérer une tonne de responsabilités sans salaire c’est de l’exploitation. Même 50e histoire de seraient bienvenus
        Et puis on ne peut pas être sur tous les fronts. Certes il faut « se changer les idées  » mais je pense néanmoins qu’il ne faut pas accumuler trop de stress et de fatigue
        Des bisous

        J'aime

  2. j’ai eu les memes doutes que toi lorsque j’ai changé de poste (que j’avais accepté pensant que ca me changerai les idées). finalement j’ai pas du tout reussi à gerer les 2 (PMA et nouveau boulot). je n’arrivais pas à me partager entre le boulot qui me demandait bcp d’investissement et la PMA qui en demandait aussi bcp. C’est un choix personnel, il y a des personnes qui arrivent bien à gérer. Toi seule sait au fond de toi ce que tu veux faire . Fais ce que tu penses être le mieux pour toi .

    J'aime

  3. Période tendue en effet!
    Tu as expérimenté la fameuse « attente vide » (ca a été l’illumination quand Charlie m’a donné le terme, comme un déblocage de mettre un mot sur un tel sentiment), et tu as été plus patiente que moi. 3 mois d’inactivité et je n’en pouvait plus.
    (Remarque aujourd’hui cela fait presque 3 mois de plus et j’ai réussi a m’y résoudre)

    Aimé par 1 personne

      1. Exactement! Mais maintenant je fais de la projection étape par étape.
        Je n’imagine le champs des possibles (et des aléas négatifs!) que pour l’étape à venir, j’essaye de me forcer à ne pas le faire pour les autres (mais parfois c’est difficile!)
        Tu nous tiendras informée pour ton boulot stp? Parfois, l’avis d’une personne qui a travaillé avec les 2 peut peser, le concurrent peut se rétracter, ou autre, alors sait-on jamais!

        J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s