Samedi soir, j’ai revu mes amies A. et L. J’appréhendais beaucoup cette soirée, car je ne les avais pas vues depuis au moins 2 mois je crois, et après nos conversations de début d’année (Une soirée entre amies presque comme les autres), j’avais le pressentiment que L. avait une annonce à nous faire.

J’avais vu juste…. elle est enceinte de 4 mois, et son ventre se voyait déjà pas mal.

C’est la 1e fois que je vis une annonce de grossesse dans mon entourage aussi proche depuis le début de nos essais…

J’ai un sentiment dégueulasse que je vous avoue à demi-mots… sachant qu’elle avait fait une fausse couche en C2 et que ça faisait quelques mois et toujours rien, je me disais que peut-être elle aurait aussi des soucis et que je vivrais pas ça toute seule….C’est tellement égoïste et dégueulasse de penser ça, alors qu’au final je ne souhaite à personne de vivre cela…

J’échappe par contre à la double annonce, A. dit qu’elle attend encore un peu, elle préfère régler des discussions d’achats de terrain et d’architecte pour être moins stressée quand elle arrêtera la pilule. Je gagne quelques mois de répit…

Je me suis pris une 2e claque cette soirée. Comme prévue la discussion a beaucoup tourné autour des grossesses et en est venue à une autre fille que toutes les deux connaissent et qui est enceinte de 5 mois. Et là A. qui la connait un peu mieux nous dit un truc du genre ça faisait 2 ans qu’ils essayaient, elle avait fait plusieurs fausses couches et elle se plaignait beaucoup que ça marchait pas, là elle était très soulagée d’être enfin enceinte. Et là A. a dit « enfin franchement ça va, 2 ans d’attente c’est rien du tout. La sœur de mon copain elle a attendu 15 ans, ça c’est long »

What ? comment peut-on décemment dire ça, surtout qu’elle sait que ça fait presque 3 ans que j’attends ? Je chiale pas assez pour montrer que c’est difficile ? et en plus la fille a fait plusieurs fausses couches, merde c’est pas rien  à vivre !

Bon, je suis passée en mode « éducation », et lui ai expliqué que si, 2 ans c’est déjà énorme,  c’est très dur à vivre psychologiquement qu’elle ne se rend pas compte, et que chaque cycle est un échec de plus, ça ne s’arrête pas. Que quand elle arrêtera la pilule, elle verra que si au bout de 6 mois elle n’est pas enceinte, déjà là elle trouvera ça long…. Là L. a renchéri, car même si elle n’aura pas attendu si longtemps au final, c’est pas non plus une C1.

 

Bref après tout ça elles m’ont demandé où ça en était pour nous, je leur ai un peu débriefé la situation actuelle.

Heureusement on a pas parlé que de ça toute la soirée, mais j’ai un goût bien amère dans la bouche.

Au final je l’ai tout de même mieux vécut que je m’y attendais, car j’avais pu m’y préparer psychologiquement, ce n’était pas une annonce surprise. C’est déjà ça.

Mais j’appréhende déjà la suite de nos rencontres….

17 réflexions sur “Ce qui devait arriver arriva

  1. Coucou,
    Pour le sentiment que tu as eu, on est toutes passées par la. Il m aura fallu 4 IAC et 1 transfert fiv soit 2 ans de PMA pour avoir à découvrir ce sentiment dont je l avoue je me serais bien passée.
    Même si on ne le souhaite à personne. Parce que la PMA, c’est un parcours de merde. Même le parcours du combattant à côté c’est du pipi de chat !

    2 ans…Oui c’est long. Mais en comparant avec une personne de 15 ans, elle a sûrement voulu dire qu il y a pire. Malheureusement, il y a toujours pire que nous. Et toujours mieux. J’ai une collègue de boulot qui m a demandé récemment depuis combien de temps j’avais arrêté la pilule. Et elle m a sorti la même chose pour sa tante. Quand tu n es pas dans l attente de ce bébé qui vient pas, tu te rends pas vraiment compte du temps qui passe.

    J'aime

    1. Ca me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à avoir ce sentiment, j’avais l’impression que j’étais juste une personne horrible…

      Pour le coup, c’était vraiment genre « 2 ans c’est pas long du tout, elle devrait bien le vivre » :/ Mais oui j’ai bien vu qu’elle ne se rendait pas du tout compte (peut-être qu’avant cela j’aurais tenu les mêmes propos ? je ne sais pas c’est probable)

      J'aime

  2. C’est toujours dur tu sais parfois la machine ne marche pas pour une bonne raison… tu vois j’en discutais avec mon généraliste qui m’expliquait qu’il ne vaut mieux pas sur moi que la machine marche vu qu’il y a des cancers.
    Tu sais le jour où tu y arriveras tu savoureras d’autant plus car toi seule aura conscience de ce chemin parcouru il est parfois long ne baisse pas les bras , il y a toujours une porte qui laisse entrevoir de belles espérances 🍀✌😘😘😘

    Aimé par 1 personne

  3. Je vais peut être me faire l’avocat du diable mais je trouve que tu as de bonnes copines. Certes il faut éduquer les personnes qui ne savent pas mais de la façon dont tu en parles votre relation à l’air très respectueuse
    Après il faut t’attendre à ce que tu prennes des distances naturellement. Ma meilleure amie (une c1) m’a annoncé sa grossesse 10 jours après ma fc. Bon Bein autant te dire que je me suis tenue à distance tout le temps de sa grossesse. Et quand je m’en suis excusée tu sais ce qu’elle m’a répondu ? « Moi je profiterai de ta grossesse » voilà les gens qui ont du coeur comment on les reconnaît

    J'aime

    1. Oui je m’en rend bien compte que je m’en sors très bien avec ces amies 🙂
      Mais bon, il fallait quand même que je lui dise que ce n’était pas facile à vivre (je ne l’ai pas dit méchamment, plus sur un ton de tristesse à vrai dire), peut-être en partie pour lui dire que moi aussi je souffrais de cette attente, même si je ne l’exprimais pas vraiment

      J'aime

      1. Et tu as bien fait. Il y a un sujet récurrent par ici : en parler ou pas. Perso je suis partisane d’en parler ! Je suis pour l’éducation des foules 😉

        J'aime

      2. J’en ai parlé uniquement à mon entourage proche, et j’ai attendu assez longtemps à vrai dire. Je ne me vois en parler ouvertement sur tous les toits, je suis de nature réservée donc c’est très dur pour moi ! Mais oui, par contre je préfère dire ce que je ressens vraiment si on me sort des phrases bateaux

        J'aime

    2. Effectivement ça a du être encore plus dur vis à vis de ta meilleure amie….
      Mais oui, je me suis aussi dit que je m’excuserais par avance si je suis distante

      J'aime

  4. Oh c’est tellement ça! Pendant un temps, je les ai toutes évitées ces personnes. Maintenant je me force à les revoir parce que je me dis que je suis une horrible personne si je le fais pas. Mais que ça soit l’un ou l’autre, au final ça me dépasse car la tristesse est toujours présente. Et ce sentiment dont tu parles aussi. Courage.

    Aimé par 1 personne

  5. Ca m’arrive malheureusement souvent de me sentir moche de l’intérieur. Je ne sais pas si tu as lu mon article l’a dessus Mais je crois qu’il parle du même sentiment. Moi j’ai l’avantage d’être une  » vieille » alors le plus gros des annonces est derrière nous… 😘

    Aimé par 1 personne

    1. ça ne me dit rien, je vais aller le lire de ce pas 🙂
      Nous c’est tout le contraire, on aurait dû être les premiers, et là tout le monde commence à nous prendre la place. A ce rythme c’est la dernière place qui nous attend !

      J'aime

  6. Je trouve ça très bien que tu en discutes avec tes copines même si c’est pas toujours évident. Dans l’ensemble je trouve qu’elles ont l’air à l’écoute même si un peu maladroites. Moi aussi j’ai parfois été blessée par des réactions qui semblaient minimiser ce qu’on vivait justement en parlant de situations plus graves mais je ne regrette pas pour autant. Et oui 2 ans, c’est déjà long, on a le temps de se faire pleins de films catastrophiques et ça use un couple !

    Aimé par 1 personne

  7. Je crois qu’on a toutes connu ce sentiment, il est un peu égoïste c’est vrai mais en même temps il est humain et nous permet de nous protéger un peu. C’est peut-être une parade de notre cerveau pour ne pas tout prendre en pleine face, sans sas de décompression. En tout cas Ca ne fait pas de toi quelqu’un d’horrible !
    Si les personnes n’ont pas réellement vécu dans leur chair la PMA, ils ne peuvent même pas imaginer ce que c’est. J’ai encore eu une conversation ubuesque avec ma mère qui pourtant est au fait de toutes les étapes de mon parcours. Tu as bien fait de passer en mode éducation, c’est la meilleure réaction pour ne pas avoir envie de faire voldinguer une table !

    Aimé par 1 personne

  8. Je crois qu’on éprouve toutes, à un moment, ce genre de « sentiment dégueulasse », avec la culpabilité qui va avec… Ne te flagelle pas, c’est humain, c’est juste que ça te renvoie à ce que tu vis, et à l’injustice de tout cela, ce n’est pas tourné contre la personne, en définitive. Et tu as bien fait d’expliquer ce que tu vis à tes amies; elles comprendront d’autant mieux si tu as besoin de prendre un peu de recul.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s