Ce qui devait arriver arriva

Samedi soir, j’ai revu mes amies A. et L. J’appréhendais beaucoup cette soirée, car je ne les avais pas vues depuis au moins 2 mois je crois, et après nos conversations de début d’année (Une soirée entre amies presque comme les autres), j’avais le pressentiment que L. avait une annonce à nous faire.

J’avais vu juste…. elle est enceinte de 4 mois, et son ventre se voyait déjà pas mal.

C’est la 1e fois que je vis une annonce de grossesse dans mon entourage aussi proche depuis le début de nos essais…

J’ai un sentiment dégueulasse que je vous avoue à demi-mots… sachant qu’elle avait fait une fausse couche en C2 et que ça faisait quelques mois et toujours rien, je me disais que peut-être elle aurait aussi des soucis et que je vivrais pas ça toute seule….C’est tellement égoïste et dégueulasse de penser ça, alors qu’au final je ne souhaite à personne de vivre cela…

J’échappe par contre à la double annonce, A. dit qu’elle attend encore un peu, elle préfère régler des discussions d’achats de terrain et d’architecte pour être moins stressée quand elle arrêtera la pilule. Je gagne quelques mois de répit…

Je me suis pris une 2e claque cette soirée. Comme prévue la discussion a beaucoup tourné autour des grossesses et en est venue à une autre fille que toutes les deux connaissent et qui est enceinte de 5 mois. Et là A. qui la connait un peu mieux nous dit un truc du genre ça faisait 2 ans qu’ils essayaient, elle avait fait plusieurs fausses couches et elle se plaignait beaucoup que ça marchait pas, là elle était très soulagée d’être enfin enceinte. Et là A. a dit « enfin franchement ça va, 2 ans d’attente c’est rien du tout. La sœur de mon copain elle a attendu 15 ans, ça c’est long »

What ? comment peut-on décemment dire ça, surtout qu’elle sait que ça fait presque 3 ans que j’attends ? Je chiale pas assez pour montrer que c’est difficile ? et en plus la fille a fait plusieurs fausses couches, merde c’est pas rien  à vivre !

Bon, je suis passée en mode « éducation », et lui ai expliqué que si, 2 ans c’est déjà énorme,  c’est très dur à vivre psychologiquement qu’elle ne se rend pas compte, et que chaque cycle est un échec de plus, ça ne s’arrête pas. Que quand elle arrêtera la pilule, elle verra que si au bout de 6 mois elle n’est pas enceinte, déjà là elle trouvera ça long…. Là L. a renchéri, car même si elle n’aura pas attendu si longtemps au final, c’est pas non plus une C1.

 

Bref après tout ça elles m’ont demandé où ça en était pour nous, je leur ai un peu débriefé la situation actuelle.

Heureusement on a pas parlé que de ça toute la soirée, mais j’ai un goût bien amère dans la bouche.

Au final je l’ai tout de même mieux vécut que je m’y attendais, car j’avais pu m’y préparer psychologiquement, ce n’était pas une annonce surprise. C’est déjà ça.

Mais j’appréhende déjà la suite de nos rencontres….