« Elle », est-ce qu’on en aurait pas toute une dans notre entourage ?

Cette fille qui a la vie dont on rêverait, qui a toujours ce qu’elle veut dès qu’elle le veut, même quand c’est des choses qu’elle ne voulait pas spécialement au départ ?

Elle c’est une fille avec qui j’étais à la fac en 1e année. Au détour d’une conversation devant une salle de TD on a sympathisé. Nous avions beaucoup de points commun, notamment sur nos relations familiales. On avait pas mal de cours en commun, on a révisé tous nos partiels du 2nd semestre de 1ere années ensemble. Elle devait souvent partir tôt ca elle avait un boulot à 1h. Je la connaissais à peine, j’ai commencé à lui passer tous les cours qu’elle loupait car je les prenait sur ordi, donc c’était facile. En 2e année on a essayé de prendre un maximum de cours ensemble, car c’était plus sympa, mais aussi pour que je puisse lui filer des cours. Je me préparais des super fiches de révisions et lui donnais toutes comme ça, sans qu’elle demande. Elle s’est acheté un scooter mais n’en avait jamais fait, je lui ai appris. Elle a déménagé, je l’ai aidé à faire ses cartons puis à tout installer au nouvel appart. Elle a changé d’objectif professionnel et s’est décidé à suivre le parcours pour être prof, parce que c’était le plus facile dans notre domaine. Mais elle n’aimait même pas vraiment ça et n’avait jamais suivi les stages du début de licence.

En 3e année, j’ai suivi une autre option, je n’avais presque plus de cours en commun, et petit à petit mes amies m’ont éjectés du groupe, faisaient tout sans moi et sans me prévenir, n’étaient jamais disponibles quand j’essayais de les voir. Et elle c’était la pire du groupe.

Mais comme une bonne poire je n’ai pas compris à ce moment là. Je croyais toujours qu’on était autant amies. Et puis en master, elle trouvait toujours une autre excuse quand je lui proposais de se voir. Un jour j’en ai eu marre, je lui ai demandé si elle avait un problème avec moi, elle a nié, puis avec mon insistance a dit qu’elle trouvait que je ne la contactait que pour demander des services (elle a gardé deux fois mon chat quelques jours, et m’a accueilli 2 nuits pendant la courte période de rupture avec mon homme, mais à refuser plus d’une dizaine de fois de me voir dans la dernière année). En soit je ne voyais pas trop le mal, car je ne trouvais pas ça abusif (et purée je lui avais rendu tellement de services par le passé en plus !), mais je me suis excusée, je lui ai dit que je ne m’en étais as rendu compte et que j’en étais désolé, mais qu’en même temps moi je la considérais toujours comme une très bonne amie donc ce n’était pas des choses abusifs à demander, mais que vu qu’ elle me considérait comme une ancienne amie forcément c’était différent. Malgré tout cela, si un jour elle voulait des nouvelles, on pourrait se voir car je n’avais rien contre elle.

Elle ne m’a plus jamais reparlé (et moi non plu du coup). Ca a été un coup dur dans ma vie, je la considérait comme une de mes plus proches amies avant cela.

Mais grâce à Facebook, on continue à suivre malsainement la vie de ces personnes dont on s’est éloigné. Elle a donc réussi son CAPES avec brio (alors qu’elle n’aimait pas être prof), dans une superbe école là où elle voulait. A cette époque j’arrêtais mon master car avec une prof c’était du harcèlement moral et je n’ai pas tenu. A eu rapidement sa titularisation et son poste rêvé alors que je me farcis un boulot que je n’aime pas.

Et puis il y a 2 ans est apparu sur mon mur Facebook l’annonce de sa 1e grossesse (elle qui ne voulait pas spécialement d’enfants à l’époque où on était amies, et qui n’était pas sûr de rester avec son copain quand je la connaissais car il était trop irresponsable). Cela faisait 8 mois que nous essayions en vain de faire un enfant. Cette annonce m’a marqué au fer rouge, je me souviens encore exactement du moment où je l’ai appris. Nous faisions un restaurant en amoureux, dans un resto à l’écart de la ville au bord de l’eau un jour caniculaire. Ma meilleure amie (que j’ai connu au moment du master) m’a envoyé un sms bizarre concernant cette fille, je suis donc allée sur Facebook et y ai vu la nouvelle. Cela m’a gâché le reste de la soirée.

Puis j’ai eu le droit de suivre les plaintes de grossesses, puis l’annonce de naissance, les photos. et pourtant malgré la douleur que tout cela engendrais, je n’ai jamais eu le courage de bloquer ses publications.

En octobre dernier elle annonçait sa 2e grossesse. Sa 1ere fille n’avait même pas encore un an. S’en sont suivi tous les publis sur l’acceptation du 2e par le 1er enfant, l’achat de leur maison (alors que nous galérions à boucler les fin de mois quand mon homme n’a pas trouvé de contrat à la fin de son doctorat).

Aujourd’hui elle a annoncé la naissance de sa 2e fille.

Elle aura eu le temps de faire deux enfants en 18 mois, 2 enfants dans ses bras en ayant débuté les essais après moi….. Aujourd’hui cela fait 2 ans et 8 mois que j’ai arrêté la pilule et je me dis que la vie est tellement injuste….

16 réflexions sur “Elle

  1. Oui, c’est injuste, et tu as parfaitement le droit de la détester (et même de la virer de fb, tu n’as pas à t’infliger cela). Moi aussi je suis révoltée par certaines situations par moments, parce que ça nous renvoie à nos propres attentes et souffrances. Et puis je me dis que ma vie parait peut-être injuste à d’autres qui rament sur d’autres plans. Peut-être que dans 10 ans tu auras une vie 10 fois plus épanouie que la sienne, qui sait? Des bises

    J'aime

  2. Ah, les autres…. le moment où j’ai réussi à prendre du recul c’est quand j’ai accepté l’idée que je n’envie pas leur vie ou leurs succès mais que je veux que quelque chose m’arrive aussi. Et puis j’essaye d’imaginer leur vie, sont-elles réellement heureuses ? On ne le saura jamais mais ce qu’on sait c’est ce qu’on a dans notre vie : amour et soutien du conjoint par exemple ou quoi que ce soit qui te met du baume au coeur.
    Et une fois que tu auras TA réalisation, ton graal, les succès des autres te sembleront bien ternes( en tout cas ceux des personnes que tu ne portes pas forcément dans ton coeur! ) En attendant meme si je comprends la fascination malsaine (#sefairetoutlesfacebookdesgensavecquitasetealecoledepuislamaternelleetinsulterlesgrognassesenceintes) : épargnes-toi !!!!!!

    J'aime

  3. Dis toi qu’entre la vie qu’elle mène et celle qu’elle présente sur les réseaux sociaux… Il y a parfois (même souvent!) un fossé.
    J’ai pu remarquer que celles qui se pavanaient le plus (en cherchant à se plaindre et/ou se faire admirer, susciter l’envie) au fond n’étaient vraiment pas les plus heureuses.
    Tu vois sa maternité avec envie (c’est normal), elle voit peut être ton couple heureux avec envie également. Ce que tu envies chez elle (travail, maisons et enfants), ne sont peut être pas des envies, des choix, mais une routine subie.
    Je ne peux pas le savoir sans la connaître, mais n’oublie pas que certaines personnes sont tragiquement coincés dans ce que l’on considère comme le bonheur absolu (car on ne voit que ce qu’ils ont en plus, et pas ce qu’ils ont de moins que nous, ou ce qui manque à leur vie selon eux)

    J'aime

    1. Tout à fait d’accord avec toi LaFivEnRose !
      Et ce bonheur de façade existait déjà avant la prolifération des comptes FB, il était affiché d’une autre manière.
      Pour vivre heureux, vivons cachés…

      J'aime

    2. Pour le coup, pour cette personne je ne pense pas que ce soit le cas. Elle n’étale pas particulièrement sa vie sur Facebook.
      Mais oui j’avais une fille dans mes amies qui étalait tellement sa vie qu’on avait l’impression qu’elle voulait nous rendre jaloux et s’auto-persuader que sa vie était mieux que celle des autres.

      J'aime

    1. j’aimerai bien, mais je ne crois vraiment pas que ce soit le cas ^^ pour le coup elle ne s’étale pas vraiment, c’est ponctuel, mais moi ça me touche particulièrement vu le sujet, et le mal qu’elle m’a fait :/

      Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s